Retour

Échec de la médiation dans le conflit qui oppose Québec à ses juristes

Le médiateur dans le conflit qui oppose Québec et les juristes de l'État a échoué dans ses tentatives de rapprocher les deux parties.

Dans un communiqué rendu public jeudi après-midi, le médiateur René Beaupré a indiqué qu’« il n’a pas été possible d’amener les parties à conclure une entente entre elles sur l’ensemble ou sur l’un ou l’autre des éléments en litige au moment du début du processus de médiation ».

Le gouvernement est responsable de cet échec, selon les avocats et notaires de l'État québécois (LANEQ). Ils estiment que ce résultat « était prévisible, dans la mesure où la loi adoptée par le gouvernement pour forcer le retour au travail de ses membres ne permettait pas de réelle négociation », indique un communiqué des juristes.

De son côté, le président du Conseil du trésor et ministre responsable de l’Administration gouvernementale, Pierre Moreau, a déploré que LANEQ ait été incapable de parvenir à une entente avec le gouvernement, « alors qu'il a été possible de le faire pour 510 000 employés des secteurs public et parapublic ».

Le ministre a souligné que le gouvernement avait « toujours négocié de bonne foi » et « fourni tous les efforts nécessaires pour parvenir à une entente, notamment par le dépôt de nouvelles propositions, tant dans le cadre de la négociation que dans le cadre de la médiation ».

Il a néanmoins indiqué que, « tel que prévu par la loi et à défaut d'entente, la convention collective sera renouvelée selon les paramètres obtenus par le Front commun ». Ainsi, les avocats et notaires de l'État vont recevoir une bonification de leur traitement salarial.

Plus d'articles

Commentaires