Retour

Élections à Saguenay : beaucoup d’électeurs à convaincre

À un mois des élections municipales, les quatre candidats à la mairie de Saguenay ont encore beaucoup de marge de manœuvre pour convaincre les électeurs.

Un texte de Bruno Maltais

Un sondage Le Quotidien/KYK Radio X indique que la moitié des électeurs (49,2 %) affirment qu’ils pourraient encore changer d’idée.

Selon les résultats du sondage réalisé du 29 septembre au 2 octobre, Josée Néron est en avance avec 32,2 % des intentions de vote, devant Jean-Pierre Blackburn qui obtient 27,6 %. Arthur Gobeil et Dominic Gagnon récoltent tous deux 13,2 % des appuis, et 13,9 % des électeurs sondés se sont dits indécis ou ont refusé de répondre.

Avec une marge d’erreur de 4,9 %, Josée Néron et Jean-Pierre Blackburn sont au coude-à-coude, à l’intérieur de la marge d’erreur.

Les résultats des sondages réalisés dans le cadre des élections municipales sont d’autant plus difficiles à interpréter qu’un grand nombre d’électeurs ne vont pas voter. Lors des élections municipales de 2013, 56,9 % des électeurs de Saguenay ont exercé leur droit de vote.

Le sondage a été réalisé par Segma Recherche du 29 septembre au 2 octobre par entrevues téléphoniques auprès de 402 personnes.

Les opposants de Josée Néron en mode attaque

La chef de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD), Josée Néron, se réjouit d’être en avance, mais souligne qu’il lui reste un travail de terrain important au cours des prochaines semaines. « On a encore des gens, des OBNL et des gens d’affaires qui nous invitent, qui veulent nous rencontrer. »

Le candidat indépendant Jean-Pierre Blackburn remet en question le nombre d’engagements de Josée Néron. « Elle a 265 engagements. 265 engagements, ça veut dire que vous en livrez un à tous les cinq jours. Alors j’ai hâte de voir lesquels elle entend prioriser et combien ça coûte tout ça. »

Dominic Gagnon, qui a pris les rênes du Parti des citoyens de Saguenay après le départ de Jean-Pierre Blackburn, se veut plus alarmiste. « Je lance un message à la population de Saguenay : il faut se réveiller. Réveillons-nous. Avec l’ERD qui est en avant, on s’enligne vers un chaos économique, vers une catastrophe économique. »

Quant au candidat indépendant Arthur Gobeil, il entend poursuivre son travail auprès des électeurs. « Il y a 50 % des votes qui sont volatils. Ça veut dire qu’il y a encore de la place avec des promesses raisonnables et pertinentes. On peut aller récupérer quand même passablement de gens et c’est dans cette optique qu’on travaille. »

Plus d'articles

Commentaires