Retour

Élections ACF : le malaise de Roger Gauthier sur le vote par anticipation de Saskatoon

Dans sa première entrevue après avoir quitté avec fracas la salle de dépouillement des votes par anticipation mercredi à Saskatoon, Roger Gauthier, le candidat défait à la présidence de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), revient sur ce qu'il qualifie de scandale par rapport à cette élection.

Roger Gauthier parle d'une campagne électorale laborieuse et difficile. S'il remercie d'abord ses supporteurs, il admet que le dépouillement de mercredi a été, pour lui, le point tournant de cette élection.

Le candidat défait rappelle que le soir du 1er novembre, jour du scrutin, il avait neuf voix d'avance sur son rival, Denis Simard. Roger Gauthier dit avoir découvert, durant les sept heures de ce dépouillement, un processus qu'il qualifie de « gestion des votes ».

« Les candidats à la députation de Saskatoon, François Afane et Denis Tassiako, ainsi que le représentant de Denis Simard au dépouillement, Kouamé N'Gouandi, ont indiqué qu'ils avaient été intimement impliqués au niveau de l'organisation des votes par anticipation auprès de 105 personnes. On peut voir qu'il y a eu une gestion de ces votes-là », allègue Roger Gauthier.

Roger Gauthier conteste en partie la façon de faire de ses adversaires politiques. Il n'a rien contre le fait d'encourager des gens à voter. Il se questionne sur la façon dont des candidats, selon lui, se seraient immiscés dans le processus des bulletins de vote par anticipation « dans l'optique du secret et de la capacité de la personne de voter librement dans son âme et conscience, » affirme-t-il.

Au moment où il s'apprête à déposer une plainte auprès de l'ACF pour contester le résultat de cette élection, Roger Gauthier espère que la commission d'enquête indépendante saura faire la lumière sur le dépouillement des 105 enveloppes à Saskatoon. « Il faut regarder comment la commission indépendante verra s'il y a eu fraude, si les gens ont voté dans le secret par eux-mêmes sans influence directe des personnes qui [sont aller] récolter les bulletins de vote. »

Dans une entrevue accordée à Radio-Canada jeudi, le député communautaire élu François Afane soutient que lui et son équipe ont eu une stratégie de campagne sur le terrain pour faciliter le processus du vote, y compris pour le vote par anticipation. François Afane affirme que sa victoire est due à une forte organisation active sur le terrain. Il nie toutefois toute allégation de conduite contraire au règlement électoral de l'ACF. 

Discussion avec Denis Simard

Roger Gauthier affirme avoir douté de la légitimité de l'élection à la présidence la semaine dernière au moment où la directrice générale des élections de l'ACF, Francine Proulx-Kenzle, a parlé d'irrégularités, dès le 6 novembre.

Il souligne avoir contacté par téléphone son adversaire le 7 novembre à ce sujet.

« Je lui ai dit que la situation était tellement sérieuse que peut-être il serait bon que lui et moi on puisse accepter de suspendre le dépouillement (du vote par anticipation à Saskatoon ). M. Simard m'a dit qu'il allait réfléchir à cette situation-là et la conversation s'est terminée là-dessus. »

Roger Gauthier trouve cette situation très embarrassante pour la communauté fransaskoise, mais affirme faire confiance à la commission d'enquête indépendante.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine