Retour

Élections de l'ACF : des Fransaskois réclament des règlements électoraux plus rigoureux

Des Fransaskois estiment que l'adoption de règlements électoraux plus stricts est nécessaire pour éviter des fraudes aux élections de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF).

La députée communautaire de Prince Albert, Josée Bourgoin, regrette que les responsables des élections fransaskoises ne vérifient pas l'identité et le lieu de résidence de tous les électeurs qui se rendent aux urnes.

Selon elle, des mesures plus rigoureuses permettraient surtout d’augmenter la crédibilité et la légitimité de l’ACF auprès des instances gouvernementales.

Les deux candidats à la présidence de l’ACF ont souligné l’importance de faire confiance aux membres de la communauté, tout en se disant ouverts à un éventuel renforcement des règles électorales.

« Il s'agit de voir si les gens vont abuser de cette confiance-là [...] et s’il sera nécessaire de modifier les règles », a déclaré Roger Gauthier.

De son côté, Denis Simard a aussi souligné la responsabilité de l’ACF d'assurer la rigueur des règlements. « Il va être important que nous aussi on regarde les failles dans le système », a-t-il dit.

Gilles Groleau, le premier président de l'Assemblée communautaire fransaskoise, estime que le débat ressurgit à la veille des élections de l'ACF en raison de la controverse sur le changement des critères d'adhésion.

Selon les règles en vigueur, toute personne âgée d'au moins 16 ans qui comprend le français, réside en Saskatchewan depuis au moins 6 mois et souhaite promouvoir le fait français en respectant les buts fondamentaux de l'ACF est invitée à voter.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine