Retour

Élections fédérales : comment s'assurer de pouvoir voter, le 19 octobre

Alors que la date des élections fédérales approche, Élections Canada demandent aux Canadiens de vérifier s'ils sont bien inscrits sur la liste électorale, afin de pouvoir voter le 19 octobre.

Selon la consultante en relations médias pour Élections Canada, Marie-France Kenny, il est très facile de faire les vérifications en ligne en suivant les instructions sur le site web d'Élections Canada.

S'il y a un problème, les gens en sont informés et plusieurs moyens de confirmer leur adresse leur sont indiqués : en ligne, en appelant Élections Canada ou en se présentant à un bureau local de l'organisme.

Nouveaux règlements concernant les documents à apporter, le jour de l'élection

Pour la première fois cette année, il sera nécessaire de présenter une preuve à la fois de son identité et de son adresse. Un électeur peut apporter uniquement son permis de conduire ou une autre carte gouvernementale qui contient à la fois son nom, sa photo et son adresse.

Si une personne ne possède pas une de ces cartes, la situation devient un peu plus compliquée. Il faut alors apporter deux pièces d'identité, dont au moins une qui indique l'adresse actuelle de la personne. Par exemple, une personne peut apporter une carte d'assurance-maladie, qui confirme son identité, et un bail qui confirme son adresse.

Le site d'Élections Canada a dressé la liste complète des 48 pièces d'identité acceptées.

Dans certaines situations, les gens pourraient n'avoir aucun document qui prouve leur adresse, par exemple, s'ils viennent de déménager. Dans ce cas, il faut alors apporter deux pièces d'identité et être accompagné d'une personne qui peut attester de leur adresse. Cette personne doit habiter dans la même région électorale et doit prouver son identité. Une personne ne peut attester de l'adresse que d'un seul électeur.

Du service en français?

Pour les francophones en milieu minoritaire qui veulent voter, Élections Canada tente de s'assurer qu'il y a au moins une personne qui parle français dans chaque bureau de vote. L'organisme travaille d'ailleurs avec les organismes communautaires comme l'Assemblée communautaire fransaskoise.

Ce ne sera toutefois pas facile en raison du grand nombre de bureaux dans la province, selon Élections Canada. Si personne n'est sur place le jour du vote, il sera possible de communiquer au téléphone avec quelqu'un d'Élections Canada qui parle français.

Plus d'articles

Commentaires