Voici un survol de quelques promesses électorales phares jusqu'ici sur différents enjeux, des garderies aux finances publiques, qui risquent de retenir l'attention durant la campagne électorale.

Un texte de Julie-Anne Lamoureux

Évidemment, les partis politiques auront la chance de clarifier leurs positions au cours des prochaines semaines et de faire de nouvelles annonces d'ici le scrutin du 7 juin.

FINANCES DE LA PROVINCE :

  • Libéraux : Déficit pour les prochaines années et retour à l'équilibre budgétaire en 2024-2025.
  • Conservateurs : Déficit pour la première année. Le chef du PC Doug Ford réclame une vérification indépendante des dépenses libérales.
  • Néo-démocrates : Déficit tout au long d'un premier mandat.

IMPÔTS DES CONTRIBUABLES :

  • Libéraux : Hausse d'impôt pour les Ontariens gagnant plus de 71 500 $ (en moyenne, 200 $ de plus en impôt par année)
  • Conservateurs : Exemption d'impôt provincial pour les travailleurs au salaire minimum.
  • Néo-démocrates : Augmentation de l'impôt de ceux qui gagnent plus de 220 000 $.

IMPÔTS DES ENTREPRISES :

  • Libéraux : Pas de changement.
  • Conservateurs : Réduire le taux d'imposition des entreprises de 11,5 % à 10,5 %.
  • Néo-démocrates : Ils l'augmenteraient à 13 %.

FRAIS DE GARDE D'ENFANTS :

  • Libéraux : Garderie gratuite pour les enfants de 2,5 ans à 4 ans.
  • Conservateurs : Programme de remboursement allant jusqu'à 75 % des frais de garde, selon le revenu familial.
  • Néo-démocrates : Places gratuites pour les parents qui gagnent moins de 40 000 $ et en moyenne de 12 $ par jour pour ceux qui gagnent plus.

SANTÉ :

  • Libéraux : 822 millions de dollars de plus aux hôpitaux de la province en 2018-2019; 5000 lits supplémentaires de soins de longue durée d'ici 2022, et plus de 30 000 nouveaux lits au cours des dix prochaines années.
  • Conservateurs : 30 000 nouveaux lits de soins de longue durée pour mettre fin à la médecine de corridor (15 000 d'ici 5 ans et 30 000, d'ici 10 ans).
  • Néo-démocrates : 916 millions de dollars de plus dans les hôpitaux, 15 000 lits additionnels de soins de longue durée dans les cinq prochaines années.

SOINS DENTAIRES :

  • Libéraux : Remboursement des médicaments et des frais dentaires jusqu'à concurrence de 400 $ pour les célibataires, 600 $ pour les couples et 700 $ pour les familles qui ont deux enfants.
  • Conservateurs : Rien n'a été annoncé jusqu'ici.
  • Néo-démocrates : Obliger les employeurs à offrir une assurance-santé complémentaire qui inclut une assurance dentaire. Les travailleurs autonomes seraient couverts par un programme d'assurance provincial.

ASSURANCE MÉDICAMENTS :

  • Libéraux : Programme pour jeunes de moins de 25 ans et pour les Ontariens de 65 ans et plus; 4400 médicaments seraient remboursés.
  • Conservateurs : Maintenir le programme en place pour les enfants et les jeunes adultes.
  • Néo-démocrates : Programme pour tous, mais avec les 125 médicaments les plus communs pour commencer, et les médicaments contre le cancer à prendre à la maison.

ÉLECTRICITÉ :

  • Libéraux : Le gouvernement libéral s'est engagé à limiter l'augmentation du prix de l'électricité sous le taux d'inflation pendant quatre ans, mais a admis que les tarifs augmenteraient de manière importante au cours des dix années qui suivront.
  • Conservateurs : Congédier le PDG et le conseil d'administration d'Hydro One. Réduire les factures d'électricité de 12 % (réduction qui s'ajouterait au pourcentage de 25 % déjà mis en branle par le gouvernement).
  • Néo-démocrates : Réduire les factures d'électricité de 30 % de plus et redevenir propriétaire d'Hydro One.

SALAIRE MINIMUM :

  • Libéraux : Le faire grimper à 15 $ l'heure en janvier 2019, puis l'indexer à l'inflation.
  • Conservateurs : Le salaire minimum maintenu à 14 $.
  • Néo-démocrates : Augmenter le salaire minimum à 15 $ l'heure en janvier tel que prévu.

FRANCOPHONIE :

  • Libéraux : Ouverture de l'Université de l'Ontario français.
  • Conservateurs : Le chef Doug Ford ne s'est pas prononcé sur la future Université de l'Ontario français, mais il a dit que ses promesses seraient plus spécifiques au fur et à mesure que la campagne avance.
  • Néo-démocrates: Ouverture de l'Université de l'Ontario français et protéger ou améliorer l'accès aux services en français.

ENJEUX DU NORD :

  • Libéraux : 490 millions de dollars sur 10 ans pour la Commission de transport Ontario Northland; 3 millions à la Ville de Timmins pour la reconstruction d’une portion de l’autoroute 101; 500 millions supplémentaires pour accroître la connectivité haut débit dans les communautés rurales et du nord de l’Ontario pour améliorer le réseau cellulaire et l’accès à Internet; 4,5 millions additionnels en 2018-2019 pour le Programme de logement avec services de soutien pour les Autochtones.
  • Conservateurs : Doug Ford a dit qu'il amorcerait la construction de routes vers les sites miniers, même s'il a lui-même à chevaucher un bulldozer pour y arriver. Le chef conservateur promet aussi de ramener le train Northlander.
  • Néo-démocrates : Investissement de 1 milliard de dollars dans le cercle de feu; 1 milliard pour étendre les services Internet dans les communautés du nord et les communautés rurales; l'entretien hivernal des routes du nord doit revenir dans le giron public; retour du train Northlander; mettre fin à la différence des prix de l'essence entre les régions.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine