Retour

Élections municipales 2017 : les candidats sur la ligne de départ

La période de mise en candidature pour les élections municipales s'est ouverte le 22 septembre et des pancartes électorales sont maintenant installées un peu partout dans la province. Quelques candidats ont manifesté leur désir de briguer les suffrages dans leur municipalité.

Un texte de Marie-Christine Rioux

Plusieurs courses et enjeux sont à surveiller au cours de la campagne électorale. Voici une liste non exhaustive, mais tout de même élaborée, des enjeux prioritaires des principales municipalités gaspésiennes.

Gaspé

Pour l'instant, deux candidats sont en lice pour le poste de maire de Gaspé :

  • Daniel Côté, maire sortant
  • Jean Lapointe, militant pour l'accès aux services d'hémodialyse en Gaspésie

Le forage pétrolier est un enjeu majeur à Gaspé. L'exploration pétrolière suscite de grandes tensions et de grands débats parmi les citoyens.

Jusqu'ici, le maire sortant a su naviguer sans trop de difficultés dans cet environnement difficile. Daniel Côté ne s'est jamais dit contre le développement pétrolier, à condition que les activités d'exploration ne se fassent pas trop près des maisons ni au risque de contaminer les sources d'eau potable.

Matane

Deux candidats sont sur les rangs pour la course à la mairie de Matane :

  • Jérôme Landry, maire sortant
  • Martin Charette, propriétaire du commerce Aux folies de Julie

Le maire sortant tentera d’obtenir la confiance des électeurs pour une seconde fois.

Amqui

À Amqui, le maire sortant Gaëtan Ruest a admis qu'il avait toujours de l’intérêt pour la politique municipale. Il préfère toutefois attendre avant de confirmer sa candidature.

Sainte-Anne-des-Monts

Le maire sortant de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes, n’est en poste que depuis une dizaine de mois. Il a été élu avec une écrasante majorité de 94 % en décembre 2016 à la suite d’une campagne qui l’opposait à Denis Paquette.

L'élection avait été déclenchée après le décès de la mairesse élue en 2013, Micheline Pelletier.

Pour le moment, M. Deschênes est le seul en lice.

Percé

Aucun élu n’occupe actuellement de siège à Percé. Le maire André Boudreau et cinq conseillers municipaux ont remis leur démission en novembre 2016. Ils réagissaient ainsi au résultat du référendum sur le règlement d'emprunt de 1,8 million de dollars pour développer une nouvelle rue commerciale au centre-ville. Les électeurs ont refusé cette option avec une majorité de 208 voix.

En l'absence de quorum, les élus restants ne détenaient plus l'autorité requise pour siéger. La Commission municipale du Québec a donc été contrainte de nommer une administration provisoire.

Jusqu'à maintenant, seule la femme d'affaires Cathy Poirier a déposé sa candidature à la mairie.

New Richmond

Pour le moment, seul le maire sortant, Éric Dubé, a confirmé qu’il briguait les suffrages. Il tentera d'obtenir un second mandat.

Chandler

Deux candidats sont sur la ligne de départ à Chandler :

  • Louisette Langlois, mairesse sortante
  • Gilles Daraiche, conseiller municipal du district de Saint-François-de-Pabos

L’éthique risque d’être au coeur des débats dans cette municipalité. En effet, la mairesse sortante a été suspendue plus d’une fois par la Commission municipale du Québec en raison de manquements au Code d'éthique et de déontologie à l'intention des élus.

Carleton-sur-Mer

Le maire sortant Denis Henry a décidé de ne pas briguer les suffrages. Il laisse donc le champ libre aux trois candidats qui se sont manifestés jusqu’à maintenant :

  • Normand Parr, conseiller municipal
  • Alain Turcotte, homme d’affaires de Carleton qui a fait carrière à Québec
  • Mathieu Lapointe, conseiller municipal et employé de la MRC d’Avignon

Le maire sortant était à la tête de la municipalité depuis 2009.

Îles-de-la-Madeleine

Deux candidats s’affrontent dans la course à la mairie des Îles-de-la-Madeleine :

  • Jonathan Lapierre, maire sortant
  • Dominique Gladyszewski, travailleuse autonome en environnement

Jonathan Lapierre tentera de se faire élire à la tête de la municipalité pour une seconde fois.

Saint-Siméon-de-Bonaventure

Le maire de Saint-Siméon-de-Bonaventure, Jean-Guy Poirier, tire sa révérence après près de 40 ans à la tête de la municipalité.

Aucun candidat ne s’est présenté pour le remplacer jusqu’à maintenant.

La période de mise en candidature se poursuit jusqu’au 6 octobre. C’est à cette date que les maires élus sans opposition seront connus.

Les noms des maires des municipalités dans lesquelles plusieurs personnes s’affrontent pour ce poste seront dévoilés le 5 novembre, à l’issue du scrutin.

Avec la collaboration de Denis Leduc

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine