Retour

Élections municipales au Québec : la parole aux citoyens

Après 45 jours de campagne, 6 millions d'électeurs dans 858 municipalités québécoises sont invités à se rendre aux urnes afin d'élire ou de réélire leur maire et leurs conseillers municipaux.

Près de 8 % des électeurs se sont déjà prévalus du vote par anticipation. Vers midi, le taux de participation dans la Ville de Québec dépassait les 9 %.

Les bureaux de scrutin sont ouverts de 10 h à 20 h.

À Montréal, la lutte entre le maire sortant Denis Coderre et Valérie Plante, de Projet Montréal, s’annonce serrée, comme l’ont démontré des sondages publiés au cours de la campagne.

Dans la métropole, 3380 bureaux de vote sont répartis dans 470 sites, soit une soixantaine de moins qu'en 2013. L'élection vise à pourvoir 103 postes électifs : le maire de la ville, 18 maires d'arrondissement, 46 conseillers de la ville et 38 conseillers d'arrondissement.

Denis Coderre a voté vers 10 h 15 dans l’arrondissement de Montréal-Nord. « La parole est à la population. On mérite leur confiance. On espère avoir leur confiance et leur appui », a-t-il dit après avoir déposé son bulletin de vote dans l’urne.

Valérie Plante a pour sa part voté dans l’arrondissement de Rosemont–La-Petite-Patrie un peu avant midi. « Je suis extrêmement fière des idées que nous avons mises de l’avant, de la vision présentée, du travail de mon équipe sur le terrain. C’était définitivement une élection contagieuse parce que les Montréalais ont manifesté leur intérêt pour Projet Montréal et pour leurs idées », a déclaré l’opposante au maire sortant.

À Québec, le maire sortant Régis Labeaume affronte deux candidats, Anne Guérette et Jean-François Gosselin. M. Labeaume remportera-t-il un quatrième mandat?

À Saguenay, Jean-Pierre Blackburn, Josée Néron, Arthur Gobeil et Dominic Gagnon tentent de prendre la place de Jean Tremblay, qui quitte la vie politique après 20 ans.

À Longueuil, la cinquième ville en importance du Québec, la course à la mairie oppose trois candidates qui tentent de succéder à la mairesse Caroline St-Hilaire, qui ne se représente pas : Sylvie Parent, la dauphine de Mme St-Hilaire, Josée Latendresse, une ex-conseillère, et Sadia Groguhé, une ancienne députée du Nouveau Parti démocratique (NPD).

À Brossard, Paul Leduc, à l’âge de 80 ans, brigue un sixième mandat dans la controverse. Plusieurs candidats tentent de défaire M. Leduc, dont l'une de ses anciennes conseillères, Doreen Assaad, l'ancien maire Jean-Marc Pelletier et l’ex-député du NPD, Hoang Mai.

À Laval, le maire sortant, Marc Demers, qui a pris les rênes de la Ville de Laval après les années de règne du maire Gilles Vaillancourt, fait face à six candidats.

À Oka, la campagne électorale a été axée autour d’un projet controversé de quartier résidentiel qui serait construit sur des territoires revendiqués par les Mohawks – situés tout près de la pinède qui avait mis le feu aux poudres de la crise d'Oka en 1990. Les adversaires du maire sortant, Pascal Quevillon, sont Marie-Claude Provencher, Sylvain Rhéaume et Julie Tremblay-C.

Le maire sortant de Lac-Mégantic, Jean-Yves Cloutier, a tiré sa révérence après avoir dirigé pendant deux ans cette ville qui peine à se relever de la tragédie ferroviaire survenue en 2013. Trois candidats sont en lice : le journaliste Ronald Martel, le chasseur de tête Jean St-Pierre ainsi que l'ancienne conseillère Julie Morin.

Plusieurs autres élections sont à surveiller au Québec, comme à Gatineau.

Pour voter, Élections Québec rappelle qu’il faut présenter l’un des documents suivants :

  • carte d’assurance maladie;
  • permis de conduire;
  • passeport canadien;
  • certificat de statut d’Indien;
  • carte d’identité des Forces canadiennes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine