Retour

Élections municipales en Gaspésie : certains résultats sont prévisibles, d'autres moins

Comme ailleurs au Québec, les Gaspésiens et les Madelinots pourront exercer leur droit de vote dimanche. Alors que plusieurs maires ont été élus ou réélus sans opposition, dans d'autres villes, on s'attend à voir des maires sortants obtenir un autre mandat. Toutefois, dans certaines municipalités, l'issue du vote est moins prévisible.

Un texte de Brigitte Dubé

C’est le cas à Percé, où cinq candidats s’affrontent pour prendre la relève du maire André Boudreau qui a démissionné, il y un an, avec tout son conseil. Ce sont : Guillaume Arbour, Owen Bouchard, J. Alexandre Chouinard, Jean Guy Dubé et Cathy Poirier,

Un projet de développement de la rue principale rejeté par référendum avait provoqué ces démissions en bloc. La Municipalité se trouve depuis sous la tutelle du ministère des Affaires municipales.

Port-Daniel-Gascons

À Port-Daniel-Gascons, le maire sortant Henri Grenier fait face à Maurice Anglehart et à Jean-Marc McInnis. Les candidats ont des avis différents sur la façon de profiter de ces retombées économiques. La cimenterie a versé un montant d’un million de dollars pour l'année financière en cours. Les postes de conseillers sont aussi convoités par de nombreux aspirants.

Carleton-sur-Mer

À Carleton-sur-Mer, où le départ du maire sortant Denis Henry laisse place à un renouveau, trois candidats se font la lutte. Il s’agit des deux conseillers sortants Mathieu Lapointe et Normand Parr ainsi que d’Alain Turcotte. L’histoire de la facture d’un million de dollars, relative à la saga de l'eau potable, avive les discussions.

Gaspé

À Gaspé, la campagne a pris une tournure particulière alors que le maire sortant Daniel Côté, se dirigeait vers un couronnement. À la dernière minute, un citoyen, Jean Lapointe, a décidé de l'affronter. Connu pour son combat pour l’obtention de services d’hémodialyse en Gaspésie, ce dernier disait se présenter surtout pour que le maire sortant fasse campagne.

La question de l'exploration et de l'exploitation des hydrocarbures demeure un enjeu majeur ainsi que les transports. Le prix élevé des billets d'avion fait jaser notamment, tout comme l'avenir du port de mer et le retour du train de marchandises. Gaspé fait aussi face à d'importantes pénuries de main-d'oeuvre et de logements.

Aux Îles-de-la-Madeleine, le maire sortant a aussi de l’opposition avec la candidate Dominique Gladyszewski, une travailleuse autonome du domaine de l’environnement. Les enjeux environnementaux sont des sujets chauds aux Îles, où l’on doit remplacer la centrale thermique au diesel par des énergies plus vertes et où l’érosion des berges a des conséquences dramatiques.

Par ailleurs, dans les MRC où les préfets sont élus par la population, la situation est déjà réglée dans Rocher-Percé, où Nadia Minassian a été réélue sans opposition. En Haute-Gaspésie, Allen Cormier sollicite un troisième mandat. Il fait face à Frédérick DeRoy, un jeune travailleur et à Maxime-Esther Bouchard, une femme d'affaires de Mont-Louis.

Dans la Matapédia, le maire sortant d’Amqui, Gaétan Ruest, a surpris en se lançant dans la course à la préfecture contre la préfète sortante Chantale Lavoie. Il a laissé vacant son poste de maire, après 19 ans. L'ancien conseiller Pierre D'Amours et Jocelyn Couturier tentent de reprendre le flambeau.

Plus d'articles

Commentaires