Retour

Eli El-Chantiry refuse de démissionner, malgré la demande du syndicat des policiers d'Ottawa

L'Association des policiers d'Ottawa souhaite la démission du président de la Commission des services policiers d'Ottawa, mais Eli El-Chantiry refuse cette demande.

Le président du syndicat, Matt Skof, affirme que les agents n'ont plus confiance dans l'organisation. Le président de la Commission doit donc quitter son poste, selon lui.

« Il y a eu des incidents qui nous ont démontré que l'organisation est inefficace et qu'elle érode la confiance du public envers le service de police et il faut que ce soit réglé », précise M. Skoff.

M. Skoff prétend que Eli El-Chantiry ne remplit pas son rôle de chien de garde de la population en refusant d'ordonner une enquête externe sur des propos tenus par un membre de la haute direction de la police sur la privatisation des services de sécurité au palais de justice d'Ottawa.

Selon Matt Skoff, le président de la Commission de services de policiers semble nier le climat difficile qui règne dans les rangs policiers. De son côté, M. El-Chantiry a déclaré qu'il ne quitterait pas son poste.

« Les membres du Service de police d'Ottawa offrent un excellent service aux résidents et je les supporte dans leur travail. Ils ont un métier difficile et je comprends leurs frustrations. »

Dans un courriel, le maire d'Ottawa, Jim Watson, a dit qu'il maintenait son appui au chef de police et au président de la Commission de police, priant la direction et le personnel de travailler dans un esprit de collaboration.

D'après les informations de CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine