Retour

Élimination des centrales au charbon : le premier ministre de la Saskatchewan frustré

Brad Wall affirme que la Saskatchewan n'acceptera pas d'engagement sur le climat lors de la réunion des premiers ministres prévue début décembre si le gouvernement fédéral ne renonce pas à imposer un prix sur le carbone, une mesure qu’il juge également unilatérale et contraire à l’engagement du gouvernement de travailler avec les provinces.

Nous n’appuierons aucun engagement à la rencontre de décembre si la taxe sur le carbone n’est pas éliminée.

Brad Wall, premier ministre de la Saskatchewan

M. Wall souligne qu’à la rencontre des premiers ministres tenue à Vancouver en mars, le premier ministre Justin Trudeau a accepté de développer une approche pancanadienne pour lutter contre les changements climatiques en collaboration avec les provinces. Cette stratégie devait être discutée et finalisée lors d’une rencontre qui devait avoir lieu cet automne, mais qui a finalement été reportée au début du mois de décembre.

De son côté, la ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna, indique avoir eu des conversations « utiles » avec son homologue de la Saskatchewan, Scott Moe, à propos d’une entente d’« équivalence » qui laissera à la province une certaine flexibilité pour éliminer progressivement sa dépendance au charbon.

Elle ajoute que la province pourrait obtenir des crédits pour des programmes de capture et stockage de carbone comme le projet de SaskPower à Boundary Dam.

La Saskatchewan est l’une des quatre provinces canadiennes qui misent encore sur des centrales au charbon pour la production d’électricité. Selon les données les plus récentes de Sask Power, la province produit 42 % de son électricité grâce au charbon, ce qui en fait sa première source d’énergie électrique devant le gaz (34 %) et l’hydroélectricité (14 %).

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?