Retour

La Vérif : l'appui financier du fédéral à Trans Mountain, un précédent?

En promettant d'engager financièrement le fédéral dans le projet Trans Mountain, le premier ministre Justin Trudeau tente de rassurer les investisseurs. Le chef conservateur estime qu'il s'agit d'un précédent et qu'avant cette crise, les projets en matière d'énergie pouvaient se faire sans l'aide de fonds publics. Est-ce bien le cas?

Un texte de Vincent Maisonneuve et Nathalie Lemieux

Dans un tweet, le chef conservateur Andrew Sheer dit : « Avant l’arrivée au pouvoir de Justin Trudeau, les projets énergétiques allaient de l’avant sans l’appui de fonds publics. » Mais était-ce vraiment le cas?

En 1988, à l’époque des progressistes-conservateurs de Brian Mulroney, le fédéral a versé plus d’un milliard de dollars en subventions au développement de la plateforme Hibernia, au large de Terre-Neuve.

Les subventions fédérales à l’industrie pétrolière existent depuis des décennies. Il y en a eu sous les libéraux et les conservateurs. À la fin des années 2000, les groupes écologistes les estimaient à 2,8 milliards de dollars.

Il faut dire qu’en 2009, lors du sommet du G20 à Pittsburgh, le gouvernement Harper s’est engagé à éliminer progressivement toutes subventions inefficaces aux combustibles fossiles. Justin Trudeau a fait le même genre de promesse durant les dernières élections.

L’an dernier, le vérificateur général du Canada a démontré que le gouvernement ne pouvait toujours pas identifier les subventions qui devaient être éliminées.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce chat paresseux n'ouvre même pas les yeux pour miauler





Rabais de la semaine