Retour

Emplacement de l'école secondaire francophone : une décision délicate, selon des députés

Des députés provinciaux de l'est de Toronto croient que c'est au Conseil scolaire Viamonde de déterminer si l'école Greenwood convient pour loger une nouvelle école secondaire de langue française.

À huit moins des élections générales, ces politiciens évitent les prises de position qui pourraient déplaire à des parents de leur circonscription.

Viamonde a exprimé son intérêt pour l'école Greenwood qui n'est plus utilisée par le Conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB) et qui est offerte en location, mais des rénovations importantes seraient nécessaires.

Certains parents s'opposent vivement au choix de ce site qui ne constituerait pas une école de qualité équivalente à celles des élèves anglophones, selon eux.

Le député néo-démocrate de Toronto-Danforth, Peter Tabuns, croit qu'il est impossible de plaire à tout le monde.

Le problème, c'est qu'il n'y a pas présentement d'école vide dans le secteur qui réponde aux attentes.

Le libéral de Beaches-East York, Arthur Potts, croit que l'école Greenwood est la meilleure option dans les circonstances, même si elle présente des lacunes aux yeux de parents francophones et de Viamonde.

Le député dit qu'il travaille fort pour trouver une solution, mais considère lui aussi qu'ultimement c'est à Viamonde de prendre la décision.

Avec les informations de Julie-Anne Lamoureux

Plus d'articles

Commentaires