Retour

Engouement pour la course à la mairie de Colombier

En Haute-Côte-Nord, quatre personnes souhaitent occuper le poste de maire de la municipalité de Colombier, qui compte 700 habitants. Une femme et trois hommes font campagne dans le but de remplacer le maire sortant, Jean-Roch Barbeau, qui lui, souhaite se faire élire comme maire de Pointe-Lebel.

Marie-France Imbeault est une nouvelle venue en politique municipale, elle croit qu’il est temps de faire rayonner son village natal et déjà, elle a plusieurs projets en tête. Elle souhaite notamment que la Ville ait son propre festival.

La sécurité des automobilistes lui tient également à cœur. « J'aimerais ça avoir une voie de contournement, quand on entre à Colombier sur la voie de droite parce que c'est très dangereux quand on veut entrer dans le village », dit-elle.

De son côté, le plus jeune candidat à la mairie de Colombier, Keven Deschênes souhaite attirer les jeunes familles dans la région.

Il aimerait aussi faire de Colombier une destination touristique sur la Côte-Nord. « Moi, je m'imagine déjà avec des tentes Huttopia à quelques endroits, faire venir beaucoup de touristes à Colombier », exprime-t-il.

Un seul candidat à la mairie siège déjà au conseil municipal. Le conseiller sortant, Patrick Bourgoing, veut notamment compléter les projets qui sont sur la table à dessin, dont celui des égouts de la municipalité qu’il qualifie de « gros contrat ».

De son côté, Jocelyn Tremblay tente un retour au sein du conseil municipal. Il pense que les élus doivent écouter davantage leurs concitoyens. « C'est comme une famille. Si tu ne regardes pas ton budget, si tu ne regardes pas tes priorités, il y a un mur qui s'en vient. Ce que je veux faire, c'est : est-ce que j'en ai besoin et où est-ce que ça va nous apporter », explique-t-il.

C'est l'amour qu'ils portent à leur patelin qui a convaincu les candidats de se lancer en politique municipale.

Les quatre candidats aimeraient que leur municipalité soit plus vivante, mais surtout attirante aux yeux des familles et des entreprises.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais

Plus d'articles

Commentaires