Retour

Entente conclue pour le déménagement d’Anacolor

Le gouvernement s'est finalement entendu avec la direction de l'usine de peinture Anacolor, dont le déménagement devrait être confirmé dans les prochains jours.

Le premier ministre Philippe Couillard de même que le ministre Sébastien Proulx en ont fait l’annonce ce matin, en marge de la présentation de la candidate Julie-Maude Perron pour le Parti libéral du Québec dans la circonscription de Louis-Hébert.

L'entente, dont les détails ne sont pas dévoilés pour le moment, sera soumise au Conseil des ministres la semaine prochaine, a précisé Sébastien Proulx.

« Nous avons aujourd’hui les éléments pour pouvoir se présenter devant le Conseil des ministres dans les prochains jours pour confirmer ce qui sera les détails amenant l’entreprise à déménager dans un avenir rapproché. »

Le ministre s’est défendu d’avoir tardé dans ce dossier qui avait fait l’objet d’un engagement du parti lors de l’élection partielle de Louis-Hébert, à l’automne dernier.

« Ça ne pouvait pas aller rapidement, il n’y a pas de ministère de déménagement d’entreprise au gouvernement du Québec », a-t-il déclaré.

Il souligne que l’entente a été convenue en accord avec le ministère de l’Économie et de l’Environnement « pour s’assurer qu’il y ait véritablement une relocalisation dans l’avenir de l’entreprise ».

Des comités de citoyens et de parents d'élèves de même que l’école primaire Marguerite-D'Youville, voisine de l'entreprise de peinture industrielle, avaient exprimé leur ras-le-bol récemment dans le dossier d’Anacolor.

Les citoyens du secteur de Cap-Rouge se plaignent depuis des années d’être incommodés par les odeurs de peinture de l’entreprise.

Plus d'articles