Retour

Entente de principe pour 68 000 fonctionnaires fédéraux

Ce sont plus de 68 000 fonctionnaires fédéraux qui voient le maintien de leurs congés de maladie, en vertu d'une entente de principe conclue dimanche entre l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) et le gouvernement.

Elle touche les membres du service des programmes et de l'administration (PA). Il s'agit du plus grand groupe représenté par l'Alliance.

Le régime de congés de maladie qui constituait le cheval de bataille des négociations reste inchangé.

Le syndicat affirme aussi que de nouvelles mesures permettront de réduire les licenciements involontaires, lors de réaménagements des effectifs.

Un groupe de travail sur la santé mentale sera créé et les congés familiaux bonifiés.

Les fonctionnaires vont voir leur salaire augmenter de 5,5 % sur 4 ans. Ils obtiendront aussi une prime d'embauche de 650 $.

« Je suis [...] fière de la force et de la solidarité dont ont fait preuve nos membres. C’est grâce à eux que nous avons pu éviter de céder du terrain en ce qui a trait au régime de congés de maladie que le gouvernement tenait tant à nous imposer », fait savoir Robyn Benson, présidente nationale de l'AFPC, par voie de communiqué.

C’est toute une victoire!

Robyn Benson, présidente nationale de l'AFPC

Selon le syndicat, le groupe PA est le premier à adopter les ententes négociées par un comité des enjeux communs, qui se penchait principalement sur les congés de maladie et le réaménagement des effectifs.

L'Alliance croit que cela devrait paver la voie aux ententes avec les autres groupes de fonctionnaires.

La convention collective du groupe PA était échue depuis juin 2014.

Une semaine auparavant, les 18 000 membres de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC) avaient obtenu le report des négociations sur les congés de maladie.

Plus d'articles

Commentaires