Retour

Entreprises et syndicats, le NPD de la C.-B. ne veut plus de vos gros sous

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Colombie-Britannique entend déposer un projet de loi qui éliminerait les dons des entreprises et des syndicats aux partis politiques. Un article du New York Times a propulsé la question au-devant de la scène cette semaine.

Même s'il a déjà présenté, sans succès, des projets de loi pour interdire les dons d'entreprises ou de syndicats aux partis politiques, le Nouveau Parti démocratique repart à l'attaque. Son leader, John Horgan, prévoit que le texte sera déposé dès la reprise des travaux parlementaire en février.

En attendant, le chef de l'opposition se fait cinglant : « Les libéraux ont fait de la collecte de fonds un véritable art », a-t-il lancé vendredi, s’en prenant surtout aux donateurs importants.

« Seuls 1,5 % des donateurs représentent la moitié des 12 millions de dollars de dons collectés en 2016. Ces 185 donateurs principaux ont donné en moyenne 37 000 $ », précise John Horgan, qui affirme se baser sur les données des collectes officielles des libéraux.

Un petit nombre de millionnaires ont notre première ministre dans leur poche. Cela doit cesser.

John Horgan

Cependant, John Horgan se dit incapable d’affirmer, pour l'instant, qui a contribué et à quelle hauteur à la caisse électorale néo-démocrate.

Il ne s’est pas non plus prononcé quant à la possibilité que la province finance les partis politiques comme cela se faisait au niveau fédéral avant les réformes instituées par l'ex-premier ministre Stephen Harper.

Christy Clark, qui participait plus tôt jeudi à une conférence sur la foresterie, s'est esquivée avant que les journalistes puissent l'interroger sur cette question.

D’après un reportage de Pierre Martineau

Plus d'articles

Commentaires