Retour

Essence, électricité : deux enjeux clés des électeurs nord-ontariens

Les chefs des trois principaux partis politiques de l'Ontario se livreront à un 2e débat vendredi midi à Parry Sound. Les discussions porteront sur les enjeux qui touchent particulièrement le nord de la province alors que l'événement est organisé par la Fédération des municipalités du Nord de l'Ontario.

Un texte de Mathieu Grégoire

Les chefs ont tout intérêt à préciser leurs plans pour réduire le prix de l'essence et les factures d'électricité des contribuables du Nord aux dires de bon nombre d'électeurs questionnés à Sudbury, North Bay et Nipissing Ouest.

Prix de l'essence

Le prix du litre d'essence se vend ces jours-ci à North Bay à près de 1,35 $. Assis sur son vélo au centre-ville, George Garvey, un jeune préposé aux services de soutien à la personne, explique qu'il n'avait plus les moyens de faire le plein chaque semaine.

Tarifs d'électricité

Malgré les récentes réductions des tarifs d'électricité mises en place par les libéraux, plusieurs Nord-Ontariens estiment payer encore trop cher.

Transport interurbain

Plusieurs électeurs questionnés réclament des investissements pour améliorer les réseaux de transport en commun entre les communautés du Nord.

Avec les routes et horaires offerts actuellement, les gens n'ont presque pas le choix de continuer d'utiliser leur voiture, selon Samantha Kurtzer. « À moins de partir de la maison le matin à 6h pour se rendre au travail en ville, c'est presque impossible », lance cette programmeuse informatique.

Accès aux soins

Autre préoccupation maintes fois soulevée : l'accès à des soins de santé dans sa communauté.

Hausse du salaire minimum

L'augmentation du salaire minimum continue aussi de faire réagir dans le Nord. Plusieurs propriétaires de PME peinent à compenser cette hausse significative de leurs dépenses.

C'est le cas de Bruno Lepage qui opère un casse-croûte à Nipissing Ouest. Il se dit en faveur d'accorder un plus haut salaire à ses employés, mais il déplore la manière dont le gouvernement s'y prend actuellement pour aider les entreprises à ce chapitre.

Les chefs et leurs candidats ont un peu moins d'un mois pour convaincre les électeurs du Nord qu'ils ont les solutions à leurs préoccupations.

Plus d'articles