Retour

Étude de regroupement : la MRC des Basques abandonne le processus

L'étude pour évaluer le regroupement de services entre les MRC de Rivière-du-Loup et des Basques est abandonnée. En octobre, les élus des Basques ont décidé de mettre un terme au processus.

Selon le préfêt de la MRC Bertin Denis, ses membres doivent commencer par évaluer si des regroupements de services peuvent être menés à l'intérieur même de la région des Basques.

Selon lui, ce processus est déjà bien entammé. Il cite en exemple le projet de parc industriel éclaté de la MRC ou encore la future étude de regroupement des services incendies de cette région.

Du même souffle, le préfet avoue que certains élus craignaient de voir leur MRC disparaître au profit de celle de Rivière-du-Loup si une telle étude étaient menée.

Plus on sera fort en tant que MRC  plus on pourra négocier d'égal à égal avec nos voisins.

Bertin Denis, préfet de la MRC des Basques

De son côté le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup Michel Lagacé se dit déçu de cette décision. Selon lui les villes concernées auraient pu profiter de cette étude pour évaluer les économies possibles avec différents regroupements.

Je crois qu'on aurait pu aller au bout du processus pour mesurer les avantages et les impacts financiers.

MIchel Lagacé, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup

Michel Lagacé rappelle que Québec avait confirmé que les municipalités n'étaient pas tenues d'appliquer l'ensemble des conclusions de cette étude.

Plus d'articles