Retour

Fin des travaux à Queen's Park pour la pause estivale

Les députés prennent jeudi le chemin de leur circonscription pour la pause estivale. Les travaux seront ajournés à la fin de la journée jusqu'au 11 septembre prochain. Retour sur une session bien remplie.

Un texte de Julie-Anne Lamoureux

Faits saillants

Les derniers mois ont certainement été marqués par l'impopularité de la première ministre qui a atteint des niveaux records. La grogne populaire était bien présente, en raison surtout des factures d'électricité élevées.

Le gouvernement a donc annoncé une série de mesures pour tenter de prouver aux Ontariens qu'il se soucie du fardeau qui pèse sur les épaules des familles ontariennes. Des initiatives possibles, disent les libéraux, en raison de l'atteinte de l'équilibre budgétaire après 9 ans de déficit :

  • Plan pour réduire les factures d'électricité;
  • Plan pour ralentir le marché immobilier dans la région de Toronto et encadrer les hausses de loyers des locataires;
  • Programme d'assurance-médicaments gratuits pour les enfants;
  • Plan pour réformer les lois du travail et augmenter graduellement le salaire minimum à 15 $/l'heure en janvier 2019.

Mouvement vers la gauche

Ces mesures montrent bien à quel point les libéraux ont poursuivi leur mouvement vers la gauche de l'échiquier politique. C’est visiblement sur ce terrain que la première ministre veut se concentrer pour la prochaine année.

La politologue Geneviève Tellier de l'Université d'Ottawa affirme qu'il est inhabituel pour le Parti libéral de l'Ontario d'être si interventionniste. Mais elle ne s'étonne pas de ce mouvement.

Le gouvernement vient ainsi jouer dans les platebandes de son rival néo-démocrate. Ce n'est pas la première fois que les libéraux reprennent des idées du NPD. La hausse du salaire minimum à 15 $/l'heure n'en est que le dernier exemple.

Officiellement, le NPD ne s'en formalise pas. Mais il n'en demeure pas moins que ça devient difficile pour lui de se démarquer.

Le déplacement des libéraux vers la gauche met les conservateurs et leur chef Patrick Brown dans une position délicate. Occuper la droite ou se déplacer vers le centre?

L'été de toutes les chances

Selon Geneviève Tellier, aucun parti ne s'est démarqué durant les derniers mois et aucun parti ne se retrouve en meilleure posture pour affronter la prochaine année préélectorale. C'est donc dire que tous les partis ont l'occasion de marquer des points cet été.

Laure Paquette, elle, croit plutôt que ce sont les libéraux, malgré leurs difficultés, qui débutent l'été dans une meilleure position.

La session vue par des élus de Queen's Park

Nathalie DesRosiers, députée libérale d'Ottawa-Vanier

« La période de questions, c'est toujours un peu le grand théâtre. Mais en arrière, lorsqu'on travaille dans les comités, j'aime beaucoup ce travail. C'est une révision des projets de loi pour s'assurer qu'ils disent bien ce qu'ils doivent dire et incorporer des amendements, c'est mon expertise. »

Peter Milczyn, député libéral d'Etobicoke-Lakeshore

« Notre gouvernement a été très actif jusqu'au dernier jour. Pour moi, c'est très satisfaisant. Je pense que la plupart de nos initiatives sont très populaires. »

Steve Clark, député progressiste-conservateur de Leeds-Grenville

« Il y a eu beaucoup de frustrations pour nous durant cette session. Je pense que le ton des débats, particulièrement dans les dernières semaines, est devenu très partisan. Quand la première ministre est entrée en poste, elle voulait miser sur la collaboration et non sur la partisanerie. Nous n'avons certainement pas vu ça durant cette session. »

Sam Oosterhoff, député de Niagara-Ouest-Glanbrook

« Je ne pense pas que le ton a été trop négatif. Les gens sont ici pour débattre d'enjeux. J'essaie de garder le sourire en tout temps. »

Peter Tabuns, député néo-démocrate de Toronto-Danforth

« Vous avez une première ministre qui a essayé de réduire les dommages pour le Parti libéral, avec beaucoup de dommages pour les gens de l'Ontario. »

France Gélinas, députée néo-démocrate de Nickel Belt

« Le ton a monté de plusieurs crans. Il y a de plus en plus de ministres qui passent à l'attaque. Il n'y a jamais eu de réponses complètes à nos questions, mais maintenant on voit de plus en plus d'attaques. Ça ne sert à rien. Nous sommes là pour servir le public. »

À SURVEILLER DANS LES PROCHAINS MOIS:

-Y aura-t-il une nouvelle tendance dans les sondages à la lumière des annonces récentes du gouvernement et de la réduction des factures d'électricité cet été?

-Relations commerciales avec les États-Unis : le gouvernement réussira-t-il à contrer la vague de protectionnisme qui met en péril les échanges commerciaux avec nos voisins du sud?

-Est-ce que le ton partisan que l'on a vu au cours des dernières semaines va s'atténuer avec la pause estivale?

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine