Retour

Financement des transports : un prix de consolation pour Toronto

Le gouvernement de Kathleen Wynne promet d'investir 170 M$ de plus dans les transports en commun au lieu de donner son aval aux péages sur les autoroutes Gardiner et Don Valley.

Une analyse de Lyne-Françoise Pelletier

Le maire John Tory s’est montré bon joueur. Toronto, dit-il, a 170 M$ de plus aujourd’hui qu’hier... mais ce n’est pas assez pour régler tous les problèmes de la Ville.

Il a toujours du mal à comprendre pourquoi le gouvernement Wynne a encouragé les élus municipaux à faire une demande pour avoir accès à de nouvelles sources de revenus si l’intention était de la refuser.

Il juge la décision du gouvernement paternaliste. Elle sous-estime l’autonomie municipale et les priorités de près de trois millions de Torontois, ajoute-t-il.

Wawa

Le maire de la plus grande ville canadienne et le moteur de l’économie provinciale est frustré. John Tory dit qu’il est déplorable pour le gouvernement Wynne de comparer les besoins urgents de la métropole en matière de logements sociaux et de transport en commun à ceux des petites communautés comme Wawa.

Le ministre des Transports a comparé le service de transport en commun de Toronto à ceux de Wawa et de Sioux Lookout. Wawa n’a qu’un autobus.

John Tory, maire de Toronto

Les besoins d’une ville de trois millions d’habitants sont beaucoup plus complexes que ceux des petites communautés de la province, estime le maire. Il demande à Queen’s Park de respecter et de reconnaître que les logements sociaux ont un urgent besoin de réparations, que le transport en commun est insuffisant et que la congestion mine l’économie.

Réactions

Les conseillers municipaux qui se sont opposés aux péages ont célébré la décision de la province. Les autres avaient peu de mots tendres envers la première ministre Kathleen Wynne.Le conseiller municipal Denzil Minnan-Wong, qui a voté pour les péages même s’il n’aimait pas l’idée, dit qu’elle ne veut pas mécontenter les électeurs de la banlieue.

C’est un geste cynique de sa part.

Denzil Minnan-Wong conseiller municipal Toronto

Le conseiller John Campbell souligne que c’est le même parti qui a annulé deux projets de deux centrales au gaz naturel pour garder deux sièges.

Cette décision a coûté un milliard aux contribuables.

John Campbell conseiller municipal Toronto

Lune de miel terminée?

Le maire John Tory dit que sa relation de travail avec la première ministre Kathleen Wynne est solide. Il n’a pas l’intention d’abandonner sa lutte pour améliorer le sort des Torontois en provoquant une querelle avec la province.

Il est aussi catégorique : les multiples besoins de la métropole ne seront pas financés uniquement par l’impôt foncier.

Si la province refuse l’autonomie financière à la Ville, elle doit expliquer comment tous les besoins urgents de Toronto en matière de logement, de transport et de soulagement de la congestion seront financés.

Une réunion entre la première ministre Kathleen Wynne et le maire John Tory est prévue pour la semaine prochaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine