Retour

Formule 1 : une aide fédérale conditionnelle à la lutte contre les crimes sexuels

Le gouvernement fédéral annonce le renouvellement du financement du Grand Prix de formule 1, avec une contribution de 36 millions de dollars, tout en insistant sur la nécessité de combattre les crimes sexuels et la traite des personnes. De son côté, Québec investit 28 millions pour prolonger de cinq ans l'entente qui permet la tenue du Grand Prix à Montréal.

Dans un communiqué, le premier ministre Justin Trudeau affirme avoir demandé au ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, « en collaboration avec la Province de Québec, la Ville de Montréal et d’autres partenaires, de surveiller les résultats de leurs efforts collectifs en vue de combattre les crimes sexuels et la traite de personnes durant cet événement ».

Justin Trudeau a également demandé au ministre de « veiller à ce que des progrès soient réalisés pour réduire la fréquence de ces actes criminels ».

Québec renouvelle son aide sans condition

Le gouvernement provincial a également confirmé la prolongation, jusqu'en 2029, de l'entente conclue avec le Formula One World Championship qui assure la tenue du Grand Prix à Montréal.

L'annonce est venue d'un communiqué publié vendredi par le cabinet de la ministre du Tourisme, Julie Boulet, avec l'appui du ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, Martin Coiteux.

Cette prolongation de cinq ans représente un investissement de 28 millions de dollars du gouvernement du Québec. À ce montant s'ajoute une somme de 18 millions de dollars, laquelle permettra de doter la ville de Montréal de nouvelles installations, notamment de nouveaux paddocks, qui seront disponibles dès 2019.

« La prolongation du Grand Prix vient assurer la stabilité et la pérennité de cet événement majeur qui attire des visiteurs de partout dans le monde et qui permet d'engendrer des retombées économiques importantes pour notre métropole, mais aussi pour l'ensemble de l'économie du Québec », a fait valoir le ministre Coiteux.

En 2015, le Grand Prix de formule 1 du Canada à Montréal a généré des dépenses touristiques qui ont entraîné des retombées économiques de plus de 42 millions de dollars.

Plus d'articles

Commentaires