Retour

François Legault convaincu de garder l'équipe actuelle de la CAQ en vue des élections

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, croit qu'il pourra compter sur ses 21 députés actuels lors des élections générales prévues en octobre prochain.

« À la CAQ pour l’instant, tout le monde se représente, je n’ai pas eu d’information que dans les 21 députés, il y avait des gens qui ne se représentaient pas », a-t-il déclaré.

M. Legault réagissait ainsi à la vague de départs au sein du Parti québécois (PQ), marquée par le retrait surprise d’Alexandre Cloutier de la vie politique. François Legault n’a pas voulu s’attarder sur les raisons qui ont poussé ce dernier à tirer sa révérence au même moment que ses collègues Nicole Léger et Agnès Maltais.

« Moi je ne veux pas commenter ce qui se passe au Parti québécois, c’est normal qu’à chaque élection il y ait des gens qui se posent des questions sur leur avenir », a insisté le chef caquiste.

M. Legault a ajouté que le PQ était sûrement loin d’avoir dit son dernier mot. « C’est un grand parti, je le sais, j’y ai été », a-t-il rappelé.

« Je ne prends rien pour acquis »

Très conscient toutefois de la lutte qui se dessine entre sa formation et le Parti libéral du Québec (PLQ) au pouvoir, François Legault s'est dit optimiste quant aux chances de voir la CAQ gagner gros lors des prochaines élections générales.

Il indique toutefois qu’il reste beaucoup à faire et assure que ses troupes n’ont pas l’intention de ralentir la cadence au cours des prochains mois. « Je ne prends rien pour acquis, il reste encore huit mois et demi. Il faut continuer de travailler fort », a-t-il affirmé.

Pour François Legault, les prochaines semaines seront justement consacrées à la présentation des membres de son équipe.

En plus de ses 21 députés, M. Legault mise sur les 13 candidats récemment recrutés. « On va avoir une excellente équipe qui est prête à gouverner à partir du 1er octobre 2018 », a avancé le chef.

« Parmi ces gens, il y en a beaucoup qui ont du potentiel pour être ministres », a-t-il précisé en ajoutant que d'autres candidatures seraient annoncées sous peu.

Une fois l’équipe dûment présentée, la prochaine étape sera de convaincre les Québécois que le programme caquiste est une solution de remplacement solide aux politiques libérales, croit François Legault.

Le chef caquiste a déjà identifié l’éducation et la santé comme des priorités pour son parti.

Plus d'articles