Retour

Gangs de rue : les promesses de Doug Ford sont insuffisantes, selon l'Association des policiers d'Ottawa

L'Association des policiers d'Ottawa voit d'un bon oeil la promesse du premier ministre désigné de l'Ontario, Doug Ford, de consacrer « des millions de dollars » aux corps policiers. Le président de l'Association, Matt Skoff, voudrait toutefois aller plus loin.

Matt Skoff croit que les millions de dollars [promis par Doug Ford sont] nécessaires. La situation d'Ottawa est une situation de services perdus, d'au moins 200 agents. Il estime qu'il y a un manque d'employés et de ressources.

Dans la capitale nationale, le nombre de fusillades est passé de 49 en 2014 à 73 en 2017.

Mais M. Skoff espère davantage du gouvernement. Il demande que celui-ci amende le nouveau règlement sur les contrôles de routine.

C'est que des changements législatifs ont mené à la quasi-disparition des contrôles policiers de routine, aussi appelés fichage, en 2017. Chacun de ces contrôles équivalait à une interaction avec un membre de la communauté, selon lui. Depuis la fin de cette pratique, ces interactions ont chuté, ce que déplore le président de l'Association des policiers d'Ottawa.

Le maire reste prudent

De son côté, le maire d'Ottawa voit d'un bon oeil l'engagement du premier ministre, mais reste prudent. Si la province est capable d'aider avec les frais et les coûts, c'est des bonnes nouvelles pour les contribuables d'Ottawa, a-t-il dit.

Jim Watson s'est d'ailleurs engagé cette semaine à embaucher dix policiers supplémentaires.

Selon le premier magistrat, il est important de travailler avec la communauté et avec la police pour réduire la criminalité.

« Pas la direction à suivre »

Le professeur en criminologie à l'Université d'Ottawa, Irvin Waller, trouve positif que Doug Ford souhaite prioriser la réduction des fusillades et homicides. Il croit toutefois que le premier ministre désigné et son équipe font fausse route sur les méthodes.

Selon lui, il faut plutôt regarder les réussites comme à Glasgow, en Écosse, où la prévention des crimes et des programmes d'aide à la jeunesse sont mis de l'avant.

Si on veut diminuer les problèmes dans les quartiers problématiques, il faut résoudre les problèmes, et ça, c'est par les actions sociales, dit-il.

Doug Ford sera assermenté le 29 juin, plusieurs attendent maintenant de voir s'il passera de la parole aux actes.

Avec les informations d'Estelle Côté-Sroka

Plus d'articles