Retour

Gardiennage de sécurité: les propriétaires de résidences pour personnes âgées inquiets

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a confirmé l'authenticité d'un document qui recommande de ne pas forcer les grandes résidences pour personnes âgées à embaucher des employés pour assurer des services de gardiennage 24 heures sur 24.

Le président du Regroupement québécois des résidences pour aînés, Yves Desjardins, dit qu'il faut trouver un équilibre entre la sécurité et les coûts d'exploitation associés à la sécurité.

L'inquiétude qu'on entend de la part de nos résidents c'est bien sûr l'augmentation de loyer, les gens apprécient leur résidence pour aînés, veulent y demeurer et c'est important de maintenant les coûts les plus bas possible pour permettre aux aînés d'avoir ce choix d'habitation là.

Yves Desjardins, président du Regroupement québécois des résidences pour aînés

Le regroupement représente 700 propriétaires de résidences pour personnes âgées dont le Réseau Sélection et le groupe Cogir qui possède le Manoir Les Générations à Rimouski.

Un an après l'incendie qui a fait 32 morts à la Résidence du Havre de L'Isle-Verte en janvier 2014, le commissaire aux incendies du Québec, Cyrille Delâge, avait formulé six recommandations, dont celle-ci. Gaétan Barrette s'était alors empressé d'annoncer son intention de se plier aux constats du rapport, notamment en augmentant le personnel de surveillance.

Québec pourrait toutefois ne pas aller de l'avant avec certaines recommandations du rapport Delâge à la suite de la tragédie de L'Isle-Verte.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?