Retour

Gary Burrill devient chef du NPD de la Nouvelle-Écosse

Les néo-démocrates de la Nouvelle-Écosse ont choisi l'ancien député Gary Burrill comme chef de leur parti.

Un texte de Paul Légère

C'est lors du second tour qu'il a été choisi par vote électronique par les quelque 3000 membres du parti, dont environ 350 étaient présents au congrès, à Dartmouth, samedi.

Garry Burrill, 60 ans, est né à Woodstock, au Nouveau-Brunswick. Ministre de l'Église unie, il est un ancien député de Colchester-Musquodoboit Valley. Le nouveau chef a réaffirmé ses priorités dans son discours de victoire.

Son message semble plaire aux partisans. « Je suis très d'accord avec lui. Je crois que c'est une confirmation de nos valeurs comme néo-démocrates et je crois que Gary a proposé une vision de pouvoir nous guider pendant les années à venir et durant les prochaines élections », affirme Malcolm Sepulchre, un partisan de Mahone Bay.

Malcolm Sepulchre croit que les valeurs traditionnelles du parti avaient été mises de côté par le gouvernement néo-démocrate précédent, qui est passé de 31 sièges à 7 sièges à l'issue des dernières élections, en 2013.

Les militants ont beaucoup parlé de leurs valeurs traditionnelles lors de cette course et du besoin pour eux de se démarquer du précédent gouvernement n.o-démocrate de Darrell Dexter. La candidate défaite Lenore Zane croit même que l'ancien ministre Dave Wilson a été le premier à être éliminé de la course en raison de sa proximité de l'ancien chef.

Gary Burrill avait perdu son siège lors des dernières élections. Il devra donc décider s'il mènera le parti sans siège ou s'il demandera à un de ses députés de lui libérer une place.

Plus d'articles