Retour

Gatineau et ses policiers s'entendent sur un nouveau contrat de travail

Les représentants de la Ville de Gatineau et de ses policiers viennent de parapher une entente de principe pour le renouvellement de la convention collective des 426 membres de la Fraternité des policiers et policières.

En vertu de la nouvelle entente, les membres de la Fraternité obtiennent une indexation annuelle de leur salaire de 2 % de 2015 à 2019.

Les deux parties se sont également entendues sur la restructuration du régime de retraite des policiers en fonction des règles suggérées par le projet de loi 15 sur la gestion et le contrôle des effectifs des ministères, des organismes et des réseaux du secteur public ainsi que des sociétés d’État.

Selon le président de la Fraternité des policiers et policières de Gatineau, Jean-Pierre Bussière, le nouveau contrat de travail émane d'une communication exceptionnelle entre les deux parties et d'une nouvelle approche dans les relations patronales-syndicales à la Ville de Gatineau.

« Les communications n'ont jamais cessé tout au long du délai de deux ans », a-t-il souligné. « Je pense qu'on se doit, de part et d'autre, l'employeur et les employés, d'apprendre du passé et c'est ce qu'on a voulu mettre en place, de montrer qu'en se parlant on peut réussir. »

De son côté, le maire Maxime Pedneaud-Jobin soutient qu'une initiative, mise en place il y a plus d'un an et demi, porte ses fruits. Il vante les mérites du Comité agir ensemble, qui permet aux représentants syndicaux et à ceux de la Ville d'avoir des discussions informelles sur des problématiques précises.

« C'est la première fois dans l'histoire de la Ville où on se rencontre avec nos syndicats en dehors des négociations », a expliqué M. Pedneaud-Jobin. « Pour moi, c'est ça la clé, que ce soit un dialogue constant, pas juste une affaire de convention collective, une fois tous les quatre ou cinq ans. »

Le maire espère que cette approche portera également ses fruits avec le groupe des cols blancs, avec qui les discussions sont difficiles, selon lui.

Les pompiers n'ont pas, non plus, d'entente avec la Ville de Gtaineau sur le renouvellement de leur convention collective.

Le nouveau contrat de travail des policiers de Gatineau doit prendre fin en 2019.

Avec les informations du journaliste Michel-Denis Potvin

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine