Retour

Gatineau tiendra un deuxième registre dans le dossier Guertin

La Ville de Gatineau a publié, mardi matin, un avis invitant les citoyens à signer un registre sur un règlement d'emprunt de 25 millions de dollars pour financer la construction d'un stationnement en bordure du futur amphithéâtre.

Le registre sera ouvert du 24 au 28 juillet et permettra aux Gatinois qui le désirent de s'opposer au règlement d'emprunt. Pour forcer la tenue d'un référendum, 14 408 signatures sont requises, soit 10 % de la population. Le montant comprendra également des réaménagements de rues et de trottoirs

Le seuil est plus élevé, que lors du premier registre portant sur l'entente de gré à gré entre la Municipalité et l'organisme à but non lucratif Vision Multisports Outaouais, en raison d'une nouvelle disposition à la Loi sur l'autonomie municipale, la loi 122 adoptée par le gouvernement du Québec le 15 juin.

Le stationnement étagé projeté comprenant 660 places a suscité de nombreuses réactions de conseillers municipaux, lors de la présentation du projet en février dernier. Parmi les inquiétudes se retrouvent, notamment, la capacité du stationnement et sa rentabilité. La Ville est entièrement responsable de financer cette partie du projet.

La conseillère et candidate à la mairie Sylvie Gonneau ira signer le registre, par principe. Elle affirme que le projet de stationnement aurait dû être inclus dans toute l'ébauche du projet.

« On l'a dissocié on l'a mis à part comme si tout d'un coup ça ne faisait plus partie du projet. Ça, pour moi, c'est de la désinformation. C'est important que les gens sachent que le 25 millions est intimement lié au projet d'aréna multiglace. S'il n'y avait pas de projet multiglace, on n'aurait pas à débourser 25 millions aujourd'hui », a-t-elle dit.

Des opposants pourraient se rallier

La conseillère Louise Boudrias, qui avait dit qu'elle se rallierait au projet si le 10 % de signatures n'était pas atteint, est en réflexion pour ce qui est du deuxième registre. Elle soutient que la mise en demeure déposée par Denise Laferrière change la donne.

À la fin juin, la conseillère de Hull-Wright a mis en demeure la Municipalité pour faire invalider la loi 227 sur le projet Guertin. Lors de la dernière séance du conseil municipal, elle a expliqué qu'« il y a eu une série de vices de procédures qui sont importantes et qui méritent qu'un juge se penche là-dessus ».

Pour le conseiller et candidat à la mairie Denis Tassé, la population en a assez d'entendre du projet Guertin et elle veut passer à autre chose, malgré le fait qu'il pourrait y avoir de l'opposition dans la population. Il a confirmé qu'il ne signera pas le registre, puisque lorsque la résolution sur le règlement d'emprunt de 25 millions de dollars est passée au conseil municipal, il a voté en faveur.

« Le conseil a décidé, le gouvernement a décidé qu'on y allait de cette manière-là avec un référendum qui n'a pas eu lieu, alors un moment donné il faut se brancher », a-t-il déclaré.

Le premier registre sur le projet du futur aréna Guertin, tenu entre le 26 et le 30 juin, avait été signé par moins de 1000 personnes, soit moins de 1 % des électeurs éligibles.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires