Retour

Gatineau transfert la gestion de ses arénas au privé

Le conseil municipal de Gatineau a adopté mardi soir le plan de maintien des actifs des arénas de quartier, présenté par la Commission des loisirs, des sports et de la vie communautaire, la semaine dernière.

Au total, neuf arénas, soit la quasi-totalité des installations municipales, seront démolis et remplacés par de nouveaux complexes multiglaces d'ici 2021.

En revanche, les arénas Frank Robinson et Paul-et-Isabelle-Duchesnay, situés dans le secteur d'Aylmer, seront gérés par la Ville de Gatineau.

Le maintien de tous les arénas aurait représenté des investissements minimaux de 55 millions de dollars pour la Ville. Elle prévoit ainsi de faire des économies de plus de 60 millions de dollars en immobilisation et de 17 millions de dollars en location d'heures de glace sur une période de 25 ans.

Un autre registre pour le projet du futur aréna Guertin

En juillet, le conseil municipal de Gatineau devrait être saisi d'une résolution portant sur un règlement d'emprunt de 25 millions de dollars.

Le montant sera consacré aux travaux d'infrastructures liés au nouvel amphithéâtre, dont la construction d'un stationnement étagé.

Si la résolution est adoptée, la Ville devra tenir un registre tel que le prescrit la Loi sur les cités et villes.

Un autre registre sera nécessaire, cette fois pour le projet lui-même, soit la construction d'un amphithéâtre de 4 000 places et de 3 glaces communautaires.

En commission parlementaire mercredi dernier, le ministre des Affaires municipales a apporté un amendement au projet de loi privé Guertin qui obligera la Ville à se soumettre à un processus référendaire.

Martin Coiteux a expliqué, qu'en vertu des nouvelles dispositions législatives contenues dans le projet de loi 122 sur l'autonomie municipale, la Ville devra tenir un registre sur son projet.

Au total, 14 288 signatures seront nécessaires pour forcer la tenue d'un référendum, soit 10 % des électeurs.

L'adoption du projet de loi privé de la Ville de Gatineau, recommandée par la Commission d'aménagement du territoire, devrait se faire d'ici vendredi, soit la fin de la session parlementaire à Québec.

L'ouverture des registres pourrait se dérouler à la mi-juillet.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine