Retour

Geoffrey Kelley réfléchit toujours à son avenir politique

Le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, est toujours en réflexion quant à son avenir politique.

De passage en Abitibi-Témiscamingue, c'est ce qu'il a affirmé jeudi matin lors de sa visite officielle au chalet Shabogamak II, le nouveau centre multiservice du Centre d'entraide et d'amitié autochtone de Senneterre.

Celui qui occupe la circonscription de Jacques-Cartier depuis 1994 a tenu à apporter cette précision alors que le maire de Senneterre, Jean-Maurice Matte, déplorait le retrait de la vie politique d'un interlocuteur qui était parvenu à tisser des liens privilégiés avec les Premières nations.

Pas encore d'annonce officielle

Le ministre responsable des Affaires autochtones indique que contrairement aux informations véhiculées par La Presse il y a une dizaine de jours, il n'écarte pas la possibilité de solliciter un nouveau mandat.

« C'est La Presse qui l'a annoncé, si vous regardez, je ne suis pas cité. C'est évident que j'ai une décision à prendre et je pense qu'après 24 ans, probablement [que je ne me représenterai pas], mais je n'ai pas fait d'annonce encore. C'est une nuance, les propos du maire Matte m'ont beaucoup touché, mais ce n'est pas officiel encore, si vous regardez l'article de La Presse, vous allez voir que je ne suis pas cité dans l'article. Je pense que j'ai un mot à dire dans tout ça quand même! », a-t-il lancé.

Geoffrey Kelley doit assister, jeudi après-midi, à l'investiture du candidat libéral Guy Bourgeois dans la circonscription d'Abitibi-Est.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce que vous préférez à propos de l’automne selon votre signe





Rabais de la semaine