Retour

Gerry Rogers élue à la tête du NPD de Terre-Neuve-et-Labrador

Gerry Rogers est devenue dimanche la nouvelle chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de Terre-Neuve-et-Labrador, en remportant une course à la direction que plusieurs membres du parti ont qualifiée de plus excitante de l'histoire du NPD provincial. Le parti a profité de l'occasion pour plus que doubler le nombre de ses membres.

Mme Rogers, qui est députée de Saint-Jean-Centre depuis 2011, a récolté les deux tiers des votes pour l’emporter sur l’économiste Alison Coffin.

Un total de 1450 votes ont été compilés dimanche, au dernier jour du congrès du NPD provincial à Saint-Jean de Terre-Neuve.

Le NPD de Terre-Neuve-et-Labrador a plus que doublé son nombre d’adhésions dans les mois menant à cette élection. Lynn Moore, la directrice générale de ce scrutin, a indiqué que la formation politique était passée d’environ 1100 membres à 2700.

À Terre-Neuve-et-Labrador, le Parti progressiste-conservateur comptait 11 000 membres et le Parti libéral environ 30 000, avant leurs dernières courses à la direction respectives.

Le chef du Nouveau Parti démocratique du Canada, Jagmeet Singh, était présent lors du congrès du parti provincial à Saint-Jean. Il a souligné l’enthousiasme des militants.

« Il y avait cette effervescence, cette frénésie, et le sentiment que peu importe qui l’emporterait, le parti serait entre bonnes mains », a dit M. Singh.

Cette course à la direction avait été déclenchée par la démission en septembre dernier de l’ancien chef, Earle McCurdy. Élu à la tête du parti en 2015, il avait été incapable d’être élu dans sa circonscription à l’élection générale tenue cette année-là, où le NPD n’avait décroché que deux des 40 sièges à l’Assemblée législative, un de moins que lors du scrutin précédent.

C’est Lorraine Michael, la députée de Saint-Jean-Est-Quidi Vidi, qui était chef par intérim depuis la démission de M. McCurdy.

Alison Coffin, défaite par Mme Rogers lors du scrutin de dimanche, n’est pas élue à l’Assemblée législative. Elle a l’oeil sur la circonscription de Topsail-Paradise, dans laquelle elle réside. Cette circonscription est détenue par l’actuel chef du Parti progressiste-conservateur, Paul Davis. Les conservateurs éliront un nouveau chef à la fin du mois, ce qui devrait mener à une élection complémentaire pour le siège qu’abandonnera M. Davis.

Dans son discours suivant sa victoire, Gerry Rogers a salué son adversaire, avant de remercier son épouse, Peg Norman, ainsi que les sympathisants du parti. À deux reprises, elle a mentionné que son intention était de s’assurer que « le prochain gouvernement ne ressemble en rien » au gouvernement libéral actuel du premier ministre Dwight Ball.

Plus d'articles