Retour

Gilles Bisson se présentera dans la nouvelle circonscription de Timmins

Le député néo-démocrate de Timmins-Baie James Gilles Bisson a décidé de se présenter dans la nouvelle circonscription de Timmins. Il a par le fait même annoncé à Kapuskasing jeudi, que le syndicaliste Guy Bourgouin sera candidat lors de l'assemblée de mise en nomination néo-démocrate dans Mushkegowuk-Baie James plus tard en février.

La circonscription de Timmins-Baie James ne sera plus la même lors de l'élection générale ontarienne au mois de juin.

Elle est devenue Timmins et Mushkegowuk-Baie James à la suite d'un redécoupage de la carte électorale.

Gilles Bisson a remporté sept élections consécutives depuis sa première victoire dans Timmins-Baie James en 1990, lorsque le NPD dirigé par Bob Rae avait remporté une victoire électorale surprise pour former le gouvernement.

Le député Bisson ne cache pas que la décision a été difficile de céder les électeurs de la route 11 et les communautés autochtones avec qui il dit avoir des liens très serrés, mais il fait pleinement confiance à Guy Bourgouin.

« C’est un gars qui comprend ici, tu n’as pas à le briefer pour savoir comment représenter des travailleurs et des communautés du Nord. Je suis très confiant, parce que Guy a travaillé avec beaucoup de monde avec qui moi je travaille », dit Gilles Bisson.

Guy Bourgouin vit à Kapuskasing depuis 22 ans et il représente les travailleurs de l’industrie forestière depuis autant d’années alors qu’il est représentant syndical pour les Métallos.

Natif de Dubreuilville dans le Nord-Est de l’Ontario, M. Bourgouin est de descendance métisse.

Il connaît bien les Premières Nations dont Constance Lake.

« Je représente les travailleurs de la scierie Lecours, ceux de la Première Nation Pic Mobert qui ont des emplois à la scierie de White River », explique Guy Bourgouin.

Il compte accompagner le député Gilles Bisson pour aller rencontrer les communautés autochtones de la côte ouest de la baie James afin de se faire connaître et bâtir des relations de travail avec ces Premières Nations.

Les enjeux

Gilles Bisson estime que les enjeux sont similaires pour Timmins et la région de la baie James, comme les soins de santé, les routes, le prix de l’essence et l’électricité.

« La question des caribous et des espèces en danger est aussi importante parce que ça va affecter nos communautés et nos travailleurs », conclut M. Bourgouin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards