Retour

Gosselin presse Labeaume d’agir pour un 3e lien

L'opposition à l'hôtel de ville de Québec accueille avec enthousiasme les résultats d'un sondage en faveur d'un troisième lien routier entre Québec et Lévis.

Le chef de Québec 21 Jean-François Gosselin souligne que les résidents de Québec sont majoritairement en faveur du projet, à 76 %.

M. Gosselin ajoute que cette forte majorité s’accentue plus on va à l’est de la région, là où un troisième lien entre les deux rives pourrait être aménagé.

« La population est derrière le projet de troisième lien à l'est. 86% à Beauport, ça se peut-tu? affirme-t-il. Les gens à Beauport sont pour le troisième lien à l'est. On est contents de voir que c'est confirmé dans un sondage. »

À Lévis, cet appui grimpe à 90 %. Le chef de l’opposition estime donc que ces chiffres démontrent que le dossier doit cheminer plus rapidement.

« Il y a un bureau de projet. Nous, on dit, restreignez la zone autoroutière à l’est et arrivez-nous avec des réponses. Que ce soit un pont, un tunnel, 4 milliards, 1,5 milliard : on espère que ça va avancer plus rapidement dans ce dossier-là », insiste Jean-François Gosselin.

En faveur d'un métro aérien

Le politicien demande également au maire Régis Labeaume d'examiner davantage l'idée d'un métro aérien dans la ville. Jean-François Gosselin estime que le projet présenté mercredi par le groupe SLC APM mérite une analyse poussée.

« Le niveau de détail était assez incroyable. On a posé une multitude de questions. Il faut prendre la peine de l'étudier. Toutes les options crédibles, sérieuses, doivent être étudiées par la ville.

« Et la ville doit faire la démonstration: pourquoi le tramway est un meilleur projet, et pourquoi le métro aérien ne serait pas un meilleur projet pour améliorer le transport en commun à Québec. »

Le maire Labeaume n’a toujours pas réagi au sondage sur le troisième lien ni à la sortie des promoteurs du métro aérien.

Plus d'articles