Retour

Greg Selinger tire sa révérence après 30 ans de vie politique

Le député de Saint-Boniface et ancien premier ministre du Manitoba Greg Selinger a siégé au palais législatif pour la dernière fois. Dans un rare moment d'unanimité, la Chambre a salué les 30 années de vie politique de M. Selinger, qui a remis sa démission mercredi.

Le député avait annoncé sa démission le 20 février, mais tenait à parler une dernière fois devant l’Assemblée législative. Il a commencé son discours en plaisantant : « Vous savez que vous êtes en fin de carrière quand tout le monde a des choses positives à dire sur vous. »

Par moment, pendant son discours, sa voix vibrait sous le coup de l’émotion. « C’est l’opportunité d'exprimer ma gratitude pour cette occasion de servir les citoyens de Saint-Boniface, mais aussi tous les citoyens de la province du Manitoba, d'exprimer mes remerciements à tout le monde qui a aidé le fonctionnement de notre démocratie ici au Manitoba. »

« Et tu ne peux pas faire quelque chose tout seul, il y a toujours la nécessité d'avoir de l’aide des autres pour faire la différence. Je voulais reconnaître ça aujourd’hui et je l’ai fait », a-t-il ajouté après son discours.

Greg Selinger est le premier député de Saint-Boniface qui a été élu premier ministre du Manitoba.

« Il n’y a aucun doute depuis le commencement de la [Loi de 1870 sur le] Manitoba, le français est une langue officielle ici. De plus en plus, des membres de l’Assemblée législative l’utilisent dans les débats. C’est une chose positive », a-t-il dit.

« Je crois qu’avec les services offerts maintenant dans les centres de services bilingues, à l’Université de Saint-Boniface, avec la loi reconnaissant l’épanouissement de la francophonie ici au Manitoba, qu’il y a aura une certaine stabilité [pour le français], parce qu’il qu’il y a un consensus ici au Manitoba maintenant », a souligné Greg Selinger.

Brian Pallister, l’actuel premier ministre de la province, a salué le député sortant : « Aujourd’hui, nous ne devons pas nous focaliser sur nos différences. »

Wab Kinew, l’actuel chef du Nouveau Parti démocratique, a souligné les 10 budgets équilibrés de Greg Selinger lorsqu'il était ministre des Finances et son leadership pendant les inondations de 2011.

« Il rassurait les gens, il travaillait avec le premier ministre Harper à ce moment-là, mais aussi avec monsieur et madame Tout-le-monde qui s’inquiétaient pour leur propriété, voire leur vie dans certains cas. Il leur offrait une main ferme. C’était le chef dont notre province avait besoin », a-t-il dit.

La démission de Greg Selinger survient dans la foulée de l’affaire Stan Struthers, un ancien député et ministre du NPD accusé d’inconduites et de harcèlement par plusieurs femmes, à l’époque où M. Selinger était premier ministre.

La province a jusqu'au 4 septembre pour tenir une élection partielle afin de combler le siège vacant de Saint-Boniface.

Avec des informations de Camille Gris-Roy

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine