Retour

Grues bruyantes au port : une députée propose des solutions

Créer une zone tampon entre le port de Montréal et les secteurs résidentiels avoisinants : c'est l'une des idées que met de l'avant la députée néodémocrate d'Hochelaga, Marjolaine Boutin-Sweet, pour améliorer la cohabitation entre les citoyens et les bruyantes grues du terminal Viau.

Des dizaines de plaintes ont ainsi été déposées à ce sujet, et certains résidents envisagent le dépôt d’une action collective. Ils se plaignent en particulier des sonneries de sécurité installées sur les grues entrées en fonction l’automne dernier.

Mme Boutin-Sweet a dévoilé vendredi une série de propositions en vue d'améliorer la relation entre le port et les citoyens de l'est de la métropole, après avoir recensé avec son équipe les meilleures pratiques de bon voisinage des villes portuaires du monde.

Ces pistes de solution s'articulent autour de trois axes : la réduction des nuisances sonores et visuelles, le développement d'une zone tampon et l'accès du public au fleuve.

Parmi celles touchant les nuisances sonores, il y a l'utilisation de sonneries à large bande (bruit blanc) reconnues pour être moins dérangeantes, la réduction de la vitesse de dépôt des conteneurs, l’utilisation d’asphalte silencieuse (plus flexible), ainsi que l’abaissement de la hauteur à laquelle les pinces de manutention sont ouvertes. L'équipe de la députée suggère également d’éviter le développement d’infrastructures routières lourdes à proximité des résidences.

La création d'une navette fluviale ou l’aménagement d'un centre voué aux affaires maritimes font également partie des propositions.

La députée était accompagnée en conférence de presse de la conseillère municipale de Maisonneuve–Longue-Pointe, Laurence Lavigne-Lalonde, qui appuie ses propositions.

« Dans les études de cas […] il y a l’Association internationale des villes portuaires qui se questionne beaucoup sur comment on peut vivre avec les infrastructures », a souligné Mme Lavigne-Lalonde, membre de Projet Montréal.

« Il y a des projets super intéressants dans des ports qui sont très actifs, où les gens ont réussi à avoir certains accès, à avoir des vues, donc l’un ne vient pas en compétition avec l’autre », a-t-elle ajouté.

Marjolaine Boutin-Sweet a dit avoir fait part de ses propositions aux autorités portuaires.

Les différents ordres gouvernementaux de même que les citoyens sont également invités à contribuer à la démarche.

Avec des informations de Marc Verreault

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine