Retour

Guerre des mots entre le gouvernement Wynne et Kevin O’Leary

L’homme d’affaires Kevin O’Leary venait tout juste de se lancer dans la course à la direction du Parti conservateur du Canada que la première ministre Kathleen Wynne lui écrivait pour, disait-elle, rectifier certains faits à la suite de commentaires du candidat.

Un texte de Claudine Brulé

Dans une lettre ouverte dimanche, elle a dit avoir remarqué que M. O’Leary avait dit lors d’une entrevue que la province traînait derrière le Michigan pour ce qui était des investissements dans le secteur de l’automobile.

Kathleen Wynne réplique qu’au contraire, l’Ontario a attiré plus d’investissements que l’état américain voisin ses dernières années.

La première ministre réfute aussi l’argument de l’homme d’affaires selon lequel les entreprises ontariennes sont plus lourdement taxées que leurs concurrentes américaines.

Les entreprises en Ontario paient un taux provincial et fédéral combiné de 28,5 %. C’est bien en deçà des 38,9 % qu’elles paient au Michigan (traduction libre).

Kathleen Wynne, première ministre de l'Ontario

Pas comme à la télévision

Dans ses critiques, Kathleen Wynne souligne aussi la différence entre la télévision et la « vraie vie ».

« Dans les jeux télévisés et les émissions de téléréalité américaines, personne ne s’attend à ce que ses paroles soient prises au pied de la lettre... ou même prises au sérieux. Mais pour les millions de familles en Ontario qui dépendent du secteur de l’automobile pour vivre, je crois qu’il valait la peine de souligner que vous étiez dans l’erreur. »

La première ministre ontarienne se demande comment les politiques mises de l’avant par M. O’Leary seront accueillies. « Vos politiques à présent suggèrent que le rôle du gouvernement devrait être uniquement de servir les intérêts des mieux nantis. »

La réponse n’a pas tardé

Il n’a fallu que quelques heures pour que le candidat à la direction du Parti conservateur réponde sur sa page Facebook, et il n’a pas mâché ses mots : « Je me lance dans la course à la direction conservatrice parce que je n’en peux plus de voir des politiciens incompétents détruire mon pays. Vous en êtes deux, Justin Trudeau et vous ».

« Madame la première ministre, poursuit-il, vous êtes clairement déconnectée de la réalité. Et si vous croyez vraiment que vous faites du bon travail, prouvez-le et déclenchez des élections demain. Malheureusement, nous savons tous les deux que vous ne le ferez pas alors que votre taux de popularité est en moyenne de 16 % dans les sondages. »

Des ministres à la rescousse

Quelques heures après que Kevin O’Leary eut publié sa réplique à la première ministre, deux ministres du gouvernement Wynne ont eux aussi écrit au candidat conservateur.

Les ministres du Développement économique, Brad Duguid, et de l’Énergie, Glen Thibeault, ont dit vouloir remettre les pendules à l’heure sur des questions comme la création d’emplois et du prix de l’électricité.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine