Retour

Guerre des plaques : les chambres de commerce veulent calmer le jeu

Le conflit entre la Saskatchewan et l'Alberta au sujet des plaques d'immatriculation inquiète les chambres de commerce des deux provinces. Les deux organismes enverront une lettre commune la semaine prochaine aux gouvernements de Brad Wall et Rachel Notley pour tenter de mettre un terme à ce conflit.

Un texte de Justine Cohendet

La tension entre les deux provinces est montée d'un cran début décembre lorsque le ministère de la Voirie et de l'Infrastructure de la Saskatchewan a interdit les véhicules d'entreprises immatriculés en Alberta sur les nouveaux chantiers de son ministère.

L’Alberta a répliqué en déposant une plainte contre sa voisine auprès du Nouveau partenariat de l’Ouest (NWP) le 14 décembre.

Cette querelle est d’autant plus préoccupante que les accords commerciaux entre les États-Unis et le Canada pourraient être menacés, estime Steve McLellan, le directeur général de la chambre de commerce de la Saskatchewan.

Les États-Unis ont évoqué un possible retrait de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Protectionnisme provincial

Le protectionnisme ne sert pas les intérêts des provinces de l’Ouest qui devraient rester soudées, plutôt que de se déchirer, explique-t-il.

La Saskatchewan est un partenaire de longue date de l'Alberta, mais aussi de la Colombie-Britannique et du Manitoba, poursuit le directeur général qui considère qu'il est important d’entretenir de bonnes relations commerciales avec ses voisins.

Des représentants des deux provinces doivent se rencontrer dans les prochaines pour discuter de ce différend.

Plus d'articles

Commentaires