Retour

Hommage des Tragically Hip aux Autochtones : « Ça met de la pression », dit Justin Trudeau

Le premier ministre Justin Trudeau dit que l'appel à l'action lancé par le chanteur des Tragically Hip Gord Downie lors de son ultime spectacle « met de la pression » sur lui et son gouvernement.

Samedi soir, Gord Downie a profité de la visibilité qui lui était offerte lors de son spectacle à Kingston pour appeler directement le premier ministre Justin Trudeau à venir en aide aux peuples autochtones.

« Nous sommes entre bonnes mains », a déclaré Gord Downie lors de son spectacle, qui a attiré près de 12 millions de spectateurs sur les ondes de CBC.

Justin Trudeau, qui dit avoir rencontré Gord Downie plusieurs fois au fil des ans, reconnaît que ces paroles du chanteur ont déjà trouvé écho partout au pays et même au-delà des frontières canadiennes.

« Ça met de la pression qu'un ami comme Gord s'attende à beaucoup de moi et de mon gouvernement, a déclaré le premier ministre en conférence de presse lundi à Sudbury. Nous avons beaucoup de travail à faire, mais je sais aussi que nous sommes sur la bonne voie. »

La ministre des Affaires autochtones et du Nord Carolyn Bennett a dit que l'appel à l'action lancé par Gord Downie représentait à la fois un honneur et un fardeau pour le gouvernement de Justin Trudeau.

« C'est énormément encourageant qu'un des Canadiens les plus reconnus et respectés croie en notre premier ministre et croie que nous prenons la question au sérieux », dit la ministre des Affaires autochtones et du Nord Carolyn Bennett. « Mais c'est aussi une tâche considérable qu'il nous donne en affirmant que c'est à nous d'améliorer la situation. »

Mme Bennett croit toutefois que les gens savent que les choses ne changeront pas du jour au lendemain.

Communautés autochtones reconnaissantes

De nombreux peuples autochtones, notamment en Saskatchewan et au Manitoba, se sont dits très touchés par les paroles de Gord Downie.

Sheila North Wilson, grande chef des Premières Nations du Manitoba Keewatinowi Okimakanak (MKO) - une organisation de revendication politique qui regroupe 30 Premières Nations dans le nord du Manitoba - est en pourparlers avec d'autres chefs pour trouver le meilleur moyen de remercier le chanteur.

« Le nommer chef honoraire, lui offrir un pow-wow, un festin, lui donner une courtepointe et une coiffe, l'inviter à une cérémonie de guérison - toutes les belles choses que les peuples autochtones font quand ils veulent rendre hommage à quelqu'un », explique Mme North Wilson, qui a aussi envoyé un message de remerciement à Gord Downie dans sa langue maternelle.

Mme North Wilson a aussi évoqué la possibilité de renommer un lac en honneur de Gord Downie. « Ce serait une belle façon de commémorer son geste. J'espère qu'un jour on pourra visiter cet endroit et dire que ce moment-là a été un élément déclencheur, le geste qui a permis d'améliorer les choses. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine