Retour

Hydro One : des augmentations de 25 000 $ à 70 000 $ pour le C.A.

Les membres du conseil d'administration du distributeur d'électricité ontarien Hydro One, qui travaillent à temps partiel, se sont accordé une augmentation de 25 000 $, faisant passer leur salaire à 185 000 $. Le salaire du président du C.A. bondit, lui, de 70 000 $.

Ces nouvelles informations sont dévoilées alors que le débat fait déjà rage durant la campagne électorale en cours en Ontario au sujet des tarifs d’électricité élevés dans la province ainsi que des hauts salaires des dirigeants d'Hydro One et de la décision du gouvernement de privatiser partiellement le distributeur.

Les augmentations pour le C.A. ont été approuvées officiellement, mardi, lors de l'assemblée générale annuelle des actionnaires d'Hydro One à Toronto.

Les 13 membres réguliers du conseil d'administration et le président du C.A. sont payés en argent et en actions.

Les libéraux s'abstiennent

Le PDG d'Hydro One, Mayo Schmidt, a gagné 6,2 millions de dollars l’an passé en salaire et bonus.

Par ailleurs, il recevrait au moins 10,7 millions s’il était démis de ses fonctions en raison de l’intervention du gouvernement.

Le gouvernement a demandé à la compagnie le mois dernier de revoir ses politiques liées aux indemnités de départ.

Compte tenu de l'examen des salaires déjà en cours, a expliqué le ministre de l'Énergie Glenn Thibeault, le gouvernement, qui est actionnaire principal mais non majoritaire d'Hydro One, s'est abstenu, mardi, lors du vote sur la compensation des dirigeants d'Hydro One.

La chef libérale Kathleen Wynne a précisé que les hausses de salaire obtenues par le C.A. feraient partie de l'examen en cours sur le niveau de rémunération à Hydro One.

Une épine dans le pied des libéraux

Selon le professeur d'économie Jean-Thomas Bernard de l'Université d'Ottawa, il est difficile d'évaluer si ces augmentations sont méritées, étant donné que le modèle hybride public-privé de l'Ontario est différent de celui des autres provinces.

Les conservateurs :

Le chef progressiste-conservateur Doug Ford a promis de congédier les membres du CA s’il est élu le 7 juin et d'ordonner au nouveau conseil de limoger le PDG Mayo Schmidt.

Mardi matin, il a fustigé à nouveau les libéraux au sujet des hausses de salaire des membres du conseil d'administration d'Hydro One.

Le professeur Bernard souligne toutefois que le gouvernement n'est plus actionnaire majoritaire d'Hydro One et qu'il n'est donc « pas acquis » que M. Ford réussirait à remplir sa promesse de remplacer les dirigeants du distributeur.

De son côté, le ministre de l'Énergie, Glenn Thibeault, qualifie l'approche proposée par Doug Ford « d'irréfléchie et de chaotique », ce qui pourrait avoir des conséquences négatives sur la valeur des actions d'Hydro One.

Les libéraux :

La chef libérale Kathleen Wynne et première ministre sortante a défendu, mardi, sa décision de privatiser partiellement Hydro One.

Le NPD :

Les néo-démocrates promettent, pour leur part, de ramener Hydro One dans le giron public s'ils remportent l’élection le 7 juin.

Des critiques affirment, toutefois, qu'il serait très coûteux de ramener le distributeur dans le giron public.

La chef néo-démocrate, Andrea Horwath, explique que le NPD se servirait des dividendes payés par Hydro One à la province comme actionnaire pour racheter graduellement les actions de la société. Elle admet, toutefois, que ce processus pourrait prendre plusieurs années.

Résultats financiers

Le travail du conseil d’administration en est un de surveillance. Le quotidien de la compagnie est géré par les hauts dirigeants.

L’augmentation des compensations des membres du conseil d’administration avait été recommandée par un consultant indépendant, selon le document consulté par CBC. Le document indique que le consultant a considéré les salaires équivalents chez Air Canada, le CN, Rogers Communications et TransCanada.

  • Dans la dernière année, la valeur des actions d’Hydro One a baissé de 16 %, de 23,02 $ le 15 mai 2017 à 19,28 $ lundi.
  • Hydro One a indiqué, mardi, que ses profits étaient en hausse de 33 % au premier trimestre (222 millions de dollars), soit 37 cents par action.
  • La société va hausser son dividende de 1 cent, pour un total de 23 cents par action, à partir du 29 juin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine