Retour

Inondations : Québec indemnisera les sinistrés

Les sinistrés du secteur Duberger-Les Saules, à Québec, seront indemnisés pour les dommages provoqués par les inondations survenues au cours du week-end.

Un texte d’Alain Rochefort

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a signé un arrêté ministériel lundi après-midi pour accélérer le processus. Sans donner de chiffres précis, M. Coiteux indique que les indemnités seront similaires aux montants octroyés lors des inondations du printemps dernier au Québec.

« Ça va être le programme spécifique [qui va s’appliquer], le même que celui des inondés du printemps, donc des montants qui sont beaucoup plus importants que ce qui est normalement le cas », a précisé M. Coiteux au cours d’un point de presse dans la zone inondée.

Une trentaine de propriétaires de résidences endommagées par la crue soudaine des eaux bénéficieront de l’aide de Québec.

« Mais il y a des dédommagements qui vont se donner parce que les gens ont dû quitter leur maison. Déjà là, parce qu'ils ont dû quitter leur maison, il y a des sommes qui vont pouvoir être décaissées très rapidement », ajoute M. Coiteux.

Le niveau de l’eau baisse

Le maire de Québec, Régis Labeaume, est pour sa part satisfait du travail effectué par les autorités, vu les circonstances exceptionnelles.

Le premier magistrat souligne que d'excellentes décisions ont été prises, ce qui a permis de faire baisser le niveau de l’eau considérablement au troisième jour. Il a cité en exemple la fermeture des vannes du barrage du lac Saint-Charles.

Les vannes de ce barrage devront cependant être rouvertes la nuit prochaine. Selon le maire, grâce aux travaux réalisés au cours des dernières heures pour casser la glace dans la zone inondée, l'augmentation du niveau de l'eau de la rivière ne devrait pas causer de nouveaux dommages.

Le maire Labeaume se défend d'avoir pris trop de temps avant de se déplacer sur les lieux.

« Ça ne donne rien de venir faire de la politique spectacle ici [...] On était en contact [dimanche] avec le bureau de ministre, on savait qu'on venait aujourd'hui. »

Les sinistrés satisfaits

Une centaine de personnes ont assisté en soirée à une séance d'information du ministère de la Sécurité publique au Centre communautaire Les Saules. La présentation visait à expliquer aux sinistrés les démarches à suivre afin d'obtenir une compensation pour les pertes subies et les travaux qui devront être effectués pour réparer les maisons.

Le plafond de l'aide gouvernementale est fixé à 200 000 $ par résidence. Les réparations admissibles seront remboursées jusqu'à un maximum de 90 %. Les mesures d'urgence déployées afin de protéger les maisons sont aussi couvertes, tout comme les frais encourus dans l'opération de nettoyage.

« En principe, ils devraient nous rembourser 50 % de nos réclamations assez rapidement », a témoigné Alain Roberge, un résident de l'avenue Grandbois. Dans son cas, les dommages au sous-sol de sa propriété sont importants.

« Il y a à peu près quatre pieds d'eau à la grandeur », a-t-il déploré.

Le député libéral de Vanier-Les Rivières, Patrick Huot, promet que le traitement des demandes d'indemnisation se fera rapidement.

« Faisons confiance à notre ministère. Je peux vous dire que je vais veiller au grain pour m'assure que ça va le plus vite possible », assure-t-il.

Outre les résidents de Québec, des sinistrés de Beaupré, dans la Capitale-Nationale, ainsi que ceux de Saint-Frédéric, Saint-Philémon, Tring-Jonction et Vallée-Jonction, dans Chaudière-Appalaches, sont également admissibles.

Plus d'articles