Retour

Internet haute vitesse : les régions veulent utiliser le réseau d'Hydro-Québec

Les quelque 1000 municipalités membres de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) souhaitent qu'Hydro-Québec les autorise à utiliser son réseau de distribution d'électricité pour acheminer de l'Internet haute vitesse en région.

Des discussions ont été entamées avec la société d'État, a indiqué samedi le président de la Fédération québécoise des municipalités, Richard Lehoux à l'issue du congrès annuel de son organisation.

Le principal frein à l'implantation de ce service de base est le coût, a-t-il souligné en entrevue avec La Presse canadienne.

L'utilisation du réseau de distribution d'Hydro-Québec existant permettrait de réduire la facture.

Hydro-Québec est partout, dans toutes les régions et sur tout le territoire, a-t-il plaidé.

Selon lui, l'Internet haute vitesse en région est un incontournable.

« C'est impossible de penser qu'on va faire du développement économique en 2017 si on n'a pas cet outil », a-t-il résumé.

Richard Lehoux estime avoir obtenu un signal clair de l'État en ce sens. Lors de son discours devant les élus, le premier ministre Philippe Couillard a confirmé qu'Hydro-Québec devrait jouer un rôle important en la matière, selon lui.

Il assure également que les chefs des principaux partis d'opposition, Jean-François Lisée et François Legault, venus livrer leurs orientations aux élus se sont engagés à ce que l'accès à Internet haute vitesse en région soit une de leurs priorités s'ils sont élus.

« On est à la croisée où on pense qu'il y a des choses intéressantes qui vont se faire dans les prochains mois, la prochaine année », s'est-il réjoui.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine