Retour

« Je ne serai pas candidat à la succession de M. Harper » -Jean Charest

L'ex-premier ministre du Québec Jean Charest assure qu'il ne briguera pas la direction du Parti conservateur du Canada. « Je ne serai pas candidat à la succession de M. Harper », affirme-t-il dans un courriel envoyé mercredi à Radio-Canada Estrie. 

« Je suis très heureux dans ma nouvelle vie et dans mon travail au cabinet d'avocats McCarthyTétrault », écrit en outre M. Charest depuis Paris, où il dit participer à une négociation avant de s'envoler vers l'Asie pour une mission d'affaires.

Jean Charest a été député conservateur de Sherbrooke de 1986 à 1998 et a occupé les fonctions de ministre d'État à la Jeunesse et aux Sports dans le gouvernement de Brian Mulroney.

Il est devenu chef du Parti progressiste conservateur en 1993, dans la foulée de la débâcle de son parti aux élections générales de 1993. Seuls deux députés de sa formation avaient été réélus aux Communes.

Il a quitté cette fonction pour devenir chef du Parti libéral du Québec en 1998, à la suite de pressions exercées par d'influents fédéralistes souhaitant qu'une figure d'envergure puisse s'opposer au premier ministre péquiste Lucien Bouchard.

Jean Charest est devenu premier ministre du Québec à la suite des élections d'avril 2003. Il a démissionné après avoir perdu les élections de septembre 2012.



Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine