Retour

Jean D'Amour dresse un bilan avantageux pour sa circonscription

Le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata, Jean D'Amour, se dit très satisfait de la dernière année de son mandat.

Un texte de Patrick Bergeron

Selon lui, l'ensemble de sa circonscription, mais aussi du Bas-Saint-Laurent, a pu bénéficier de nombreux investissements au cours des 12 derniers mois.

Questionné sur ses réalisations, Jean D'Amour a affirmé que les entreprises de la région ont pu profiter d'investissements de 38 millions de dollars provenant de différents programmes. Il souligne toutefois que la pénurie de main-d'œuvre reste un problème.

Malgré tout, Jean D'Amour croit qu'il s'agit d'« un des meilleurs bilans, si ce n'est pas le meilleur », dans l'histoire de la circonscription de Rivière-du-Loup–Témiscouata.

Il confirme également que les négociations se poursuivent avec Ottawa pour la cession des ports jugés excédentaires. Même s'il avait mentionné qu'il souhaitait obtenir une entente d'ici la fin juin, Jean d'Amour souligne que quelques détails restent encore à être réglés. Du même souffle, il avance que plus de 10 000 emplois ont été créés depuis le lancement de la Stratégie maritime du Québec il y a 3 ans.

Pour ce qui est du tourisme, le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata note également que de nombreux investissements ont permis de consolider les services de traversiers entre les deux rives du fleuve. Ces ententes laissent plus de latitude aux dirigeants de ces services pour planifier différentes activités à long terme plutôt que de se démener pour assurer le service année après année, dit Jean D'Amour.

Le député affirme qu'il profitera de l'été pour rencontrer les électeurs de sa circonscription en vue de la prochaine campagne électorale.

Il ne s'inquiète pas outre mesure de la montée de la Coalition Avenir Québec dans les sondages. Selon lui, il reste encore un long parcours à faire avant le jour du scrutin.

Plus d'articles