Retour

Jean-François Lisée prend parti pour un pouvoir régional

En tournée aux Îles-de-la-Madeleine, le chef de l'opposition officielle, Jean-François Lisée, s'est prononcé pour le retour des instances régionales de concertation et de développement.

Lors d’une allocution devant la Chambre de commerce des Îles-de-la-Madeleine, Jean-François Lisée a dénoncé la décision du gouvernement Couillard d'éliminer les conférences régionales des élus (CRE).

Lorsque son parti reprendra le pouvoir, indique le chef du Parti québécois, il réinstaurera les organisations comme les CRE et les centres locaux de développement (CLD).

Il entend aussi doter ces organisations des mêmes budgets de fonctionnement, soit 50 millions de dollars pour les CLD et 30 millions pour les CRE.

Jean-François Lisée a aussi déploré que les ministres responsables des Régions et du Développement régional, Martin Coiteux et Lise Thériault, soient deux députés de Montréal. « Dans un gouvernement du Parti québécois, a indiqué M. Lisée, les ministres responsables des régions viendront des régions. J’en prends l’engagement formel. Ma difficulté sera de choisir lesquels des excellents députés que nous avons seront responsables des régions. »

Aéroport des Îles

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, s'est aussi engagé voir à l'allongement de la piste de l'aéroport des Îles-de-la-Madeleine.

Selon lui, le manque d’intérêt du gouvernement fédéral et du ministre des Transports, Marc Garneau, nuit à la sécurité du service aérien et aussi au développement régional et touristique des Îles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine