Jeannot Volpé annonce sa candidature afin de représenter la circonscription de Madawaska-Les-Lacs-Edmundston pour le Parti progressiste conservateur du Nouveau-Brunswick.

Un texte de Kassandra Nadeau-Lamarche

Jeannot Volpé a fait cette annonce lors d’une conférence de presse, lundi à 14 h.

Pour l’instant, Jeannot Volpé est le seul à avoir signifié son intention de se présenter pour le parti dans la circonscription de Madawaska-Les-Lacs-Edmundston.

Advenant sa nomination au terme du congrès d’investiture qui se tiendra le 22 juillet prochain, Jeannot Volpé se présentera contre l’actuelle ministre du Développement économique pour le Parti libéral, Francine Landry.

Aucun candidat du Parti progressiste-conservateur n’a pour l’instant manifesté l’intention de succéder à Madeleine Dubé dans la circonscription voisine d’Edmundston-Madawaska-Centre. Madeleine Dubé a annoncé son départ de la politique en février dernier.

Pour une meilleure gestion de l’économie provinciale

Jeannot Volpé justifie son retour en politique affirmant qu’il s’inquiète de la façon dont les choses sont présentement gérées. Je n’ai pas besoin de ça du tout, explique-t-il. Mais je pense aux prochaines générations. Ça ne va pas bien ces temps-ci au niveau de la province, et il va falloir du monde qui s’implique. Le politicien en a contre les habitudes de dépense du gouvernement libéral.

On a une décroissance de notre population active parce que la population vieillit. On a de gros défis financiers. On a des défis du côté de la santé, et si on n’est pas capables d’apprendre à mieux gérer ce qu’on a actuellement et d’arrêter les dépenses excessives, ça m’inquiète beaucoup parce que ce n’est pas soutenable.

Un habitué de la politique

Jeannot Volpé est un habitué de l’Assemblée législative à Fredericton puisqu’il y a siégé de 1995 à 2000. Il a occupé les postes de ministre des Ressources naturelles et ministre des Finances. Le politicien a aussi assuré l’intérim de la chefferie du Parti progressiste-conservateur en 2007 et 2008, après la démission de Bernard Lord.

Plus d'articles