Retour

Justin Trudeau visite la Première Nation Shoal Lake 40

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau visite la Première Nation Shoal Lake 40, dans le nord-ouest de l'Ontario.

La communauté, qui approvisionne en eau la ville de Winnipeg, fait l'objet d'un avis d'ébullition d'eau depuis 1997.

« Je voudrais que le premier ministre vienne voir, écouter et comprendre ce que vivent nos jeunes chaque jour ; leurs combats, défis et espoirs et rêves, » dit le chef de la Première Nation Erwin Redsky.

La Première Nation avait été coupée du monde il y a un siècle après que la construction d'un canal artificiel pour alimenter Winnipeg en eau potable a transformé la communauté en île artificielle.

Un pont permanent qui permettrait de désenclaver la Première Nation Shoal Lake, financé par la Ville de Winnipeg, est déjà en construction.

Une entente tripartite a aussi été conclue pour construire le chemin qui reliera le futur pont à la route transcanadienne, un projet surnommé « laroute de la liberté », mais aucune date n'a été fixée pour le début des travaux.

L'eau potable de la ville de Winnipeg provient du lac Shoal situé dans le nord-ouest de l'Ontario. Les membres de la Première Nation doivent faire bouillir leur eau avant de la consommer. La communauté attend également la construction d'une route qui leur permettrait de réparer le système de traitement des eaux, mais aussi de transporter les déchets en dehors de la communauté.

La route permettrait aussi de lier la réserve avec l'autoroute Transcanadienne.

Les plans de construction de la « Route de la liberté » sont pratiquement terminés et la construction est évaluée à 46,5 millions de dollars. Erwin Redsky affirme que les trois instances gouvernementales doivent participer pour assurer la faisabilité du projet.

Plus d'articles

Commentaires