Dans un discours devant des gens d'affaire au Economic Club à Toronto jeudi midi, Kathleen Wynne a tenté de démontrer qu'elle comprend la frustration des Ontariens.

Un texte de Claudine Brulé

En 2017, la première ministre doit regagner le coeur des Ontariens, puisqu'elle obtient le taux d'approbation le plus bas de tous les premiers ministres provinciaux.

Selon les plus récents sondages, moins d'un électeur sur cinq se dit satisfait de son travail. Elle est perçue comme une chef de gouvernement qui ne comprend pas les difficultés quotidienne de la population.

Trouver l'équilibre

Jeudi midi, dans un discours devant des gens d'affaires à l'Economic Club, à Toronto, Kathleen Wynne a dit que son plus grand défi en tant que première ministre est de trouver un équilibre entre les grands projets, comme la lutte contre les changements climatiques, et l'aide dans le quotidien aux Ontariens aux prises avec des factures d'électricité élevées, par exemple.

L'électricité est un dossier sur lequel j'ai passé beaucoup de temps [...] parce que, en toute franchise, nous n'avons pas atteint un bon équilibre.

Kathleen Wynne, première ministre de l'Ontario

Kathleen Wynne a dit, dans son discours, écouter les personnes qu’elle rencontre dans des cafés ou des universités.

Au sujet d’un homme qui dénonçait une augmentation marquée de sa facture d’électricité, elle a dit : « Il a tous les droits d’être fâché. »

Des mesures à venir

La première ministre affirme qu'elle planifie des moments pour répondre aux Ontariens qui la contactent au sujet de leur facture d'électricité et comprendre leur situation.

Elle promet que des mesures seront annoncées ce printemps pour offrir un répit aux résidents de la province.

Il est faux de croire que nous devons d'abord équilibrer le budget avant d'aider les étudiants avec des bourses d'études ou de faire des rabais sur les factures d'électricité.

Kathleen Wynne, première ministre de l'Ontario

Selon elle, il est possible d'aider les Ontariens et d'éponger un déficit, et elle entend le démontrer dans le prochain budget provincial.

Les familles courtisées

À plusieurs reprises dans son discours, Kathleen Wynne a mentionné les familles ontariennes, assurant que c’est à ces familles qu’elle pense lorsqu’elle doit prendre une décision.

Elle a aussi présenté des photos d’elle avec des familles rencontrées dans ses déplacements dans la province et même lorsqu’elle a visité la garderie de ses petits-enfants.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine