Retour

Kédina Fleury-Samson démissionne du Bloc québécois

La vice-présidente du Bloc québécois, Kédina Fleury-Samson, emboîte le pas aux sept députés démissionnaires du parti et quitte ses fonctions.

Kédina Fleury-Samson habite Mont-Joli et était vice-présidente du Bloc québécois depuis novembre 2015. Elle a également été candidate du parti dans Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia lors des dernières élections fédérales.

Mme Fleury-Samson affirme qu'elle démissionne parce qu'elle n'est pas à l'aise avec certaines décisions du parti, notamment concernant le processus choisi pour l'élection référendaire à deux volets comprenant une question sur le mandat du parti, et une autre sur un vote de confiance à l’endroit de Martine Ouellet.

Kédina Fleury-Samson ajoute qu'elle est « néanmoins demeurée fidèle à [sa] fonction et à Martine [Ouellet] » jusqu'au moment où elle a décidé de quitter le Bloc québécois. Elle affirme qu'elle reste malgré tout une militante indépendantiste.

Questionnée à savoir si la crise vécue actuellement signifie la mort du parti, Kédina Fleury-Samson a d'abord gardé le silence, avant d'ajouter que le Bloc tel qu'on le connaît « est arrivé à la fin d'un cycle » et que « pour survivre, il est tenu de se renouveler fondamentalement et profondément. »

Elle a ajouté que Martine Ouellet a plusieurs qualités, mais qu'elle a « une part de responsabilité dans la situation. »

Plus d'articles