Retour

L’AFO demande des amendements au projet de loi de l’Université de l’Ontario français

L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario demande des amendements au projet de loi pour créer l'université de langue française.

Son président, Carol Jolin, était de passage à Queen's Park jeudi pour témoigner devant le comité qui se penche sur le projet de loi omnibus, qui comprend celui de l'Université de l'Ontario français.

L'AFO souhaite entre autres que certains termes soient précisés et que les étudiants représentent 20% du futur sénat de l'université.

Carol Jolin n'a toutefois pas réclamé l'exclusivité des programmes en français tel que le demande pourtant son organisation.

« L'important, c'est de constituer légalement l'Université de l'Ontario français. C'est la première étape importante », a indiqué M. Jolin.

« On va continuer à travailler pour qu’on puisse avoir la gouvernance des cours en français comme nous avons été mandatés. Ça ne se fera pas en 2 ans, 3 ans, 5 ans. »

Le projet de loi est présentement étudié par le comité des finances et pourrait être adopté en troisième lecture la semaine prochaine avant la pause des fêtes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine