Le projet de loi 20 sur les changements climatiques, qui introduit notamment la taxe carbone dès le 1er janvier 2017, a été adopté en troisième lecture à l'Assemblée législative de l'Alberta, lors de la dernière séance de la session.

« Je suis très fière de ce projet de loi qui permet à l'Alberta de devenir un leader en matière de politiques environnementales », a déclaré Rachel Notley, après que 42 députés ont voté pour le projet de loi et 29 contre. Les députés de l'opposition officielle du parti Wildrose ont dénoncé le refus du Nouveau Parti démocratique (NPD) d'accepter les amendements qu'ils leur avaient soumis. 

La taxe carbone gonflera les factures de chauffage des ménages albertains, ainsi qu'à la pompe à essence. Pour venir en aide aux foyers à faible revenu, le projet de loi 20 comprend toutefois un remboursement et une baisse d'impôts pour les petites entreprises. 

Un seul des 21 amendements proposés par l'opposition lundi soir a été accepté par le gouvernement.

Les députés néo-démocrates ont rejeté des amendements qui auraient reporté le montant de la taxe carbone sur les reçus de carburant, imposé des mesures de performance pour tester l'efficacité de cette taxe, ainsi que des exemptions à des organismes de bienfaisance .

La taxe carbone constitue l'un des principaux engagements de la province pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le Wildrose considère, au contraire, que la taxe carbone représente un fardeau supplémentaire pour les familles albertaines, déjà confrontées au ralentissement économique de l'Alberta.

La semaine dernière, neuf membres du caucus avaient comparé cette taxe au génocide arménien, en publiant un blogue critiquant le projet néo-démocrate. Lundi, le député Dave Habson a présenté les excuses du groupe à l'Assemblée législative.

Fin de la session en Alberta

La première ministre a qualifié la session qui se termine de « très productive ». Elle dresse un bilan positif du travail accompli.

La session a fortement été teintée par les événements de Fort McMurray et cela demeure une priorité pour le gouvernement dans les mois à venir. De plus, l'agrandissement du pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan, qui relie Edmonton à Burnaby, en Colombie-Britannique, a aussi occupé une place de choix dans les échanges à l'Assemblée.

Le plan de création d'emplois et les changements climatiques ont constitué les deux piliers de cette session. Rachel Notley a rappelé qu'elle était très fière du projet de loi 20.

Les députés seront de retour à l'Assemblée législative à l'automne le 31 octobre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine